Les dimensions ethnoreligieuses de l'expérience scolaire : la négociation locale de l'ordre laïque dans les établissements de l'enseignement scolaire.

par Benjamin Farhat

Thèse de doctorat en Sciences de l'education

Sous la direction de Annie Benveniste.

Soutenue le 05-12-2016

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre interdisciplinaire de recherche culture, éducation, formation, travail (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jocelyne Streiff-Fénart.

Le jury était composé de Annie Benveniste, Charles Soulié, Céline Béraud.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Payet, Pierre Périer.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la construction du sens religieux et des frontières matérielles et symboliques de la laïcité à travers les interactions et les pratiques quotidiennes des acteurs scolaires, personnels et élèves. A partir d’observations participantes menées dans différents collèges et lycées, en tant que surveillant et enseignant, ce travail étudie les processus de catégorisation ethnique dans la détermination l’ordre scolaire et pédagogique, dans les coulisses de l’enseignement et dans les situations d’apprentissage. Les analyses proposées permettent de remettre en question l’analyse sociologique traditionnelle de l’interethnique qui réduit l’ethnicité à des phénomènes de violence et de désorganisation, et de mettre en lumière le caractère démiurgique de l’identification ethnique et religieuse, leur capacité à créer du lien et à participer de la fixation de l’ordre scolaire laïque.

  • Titre traduit

    The ethno-religious dimensions of school experience : the local negociaion of the secular order in state schools of secondary education


  • Résumé

    This research focuses on the construction of the religious senses and the secular boundaries through everyday practices and interactions between school staff, the institution’s staff and pupils. From participanting observations conducted in various state schools of secondary education, as a supervisor and teatcher, I could analyse the intervention of ethnic categorization process in determing academic and educationnal order, gehind the scenes of teaching and in onsite learning situations. This research has enabled to question the traditionnal sociological analysis of ethnicity witch reduces ethnicity to phenomenon of violence and disorganization, and to highlight the demiurgic nature of ethnic identification, its capacity to create link and participate in the fixing of the school secular order.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?