De la naissance du « Miami sound » : logiques de transnationalisation et de territorialisation de l’industrie musicale latino

par Alix Bénistant

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Tristan Mattelart.

Soutenue le 16-11-2016

à Paris 8 , dans le cadre de ED Sciences sociales , en partenariat avec Centre d'études sur les médias, les technologies et l'internationalisation (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jacques Guyot.

Le jury était composé de Tristan Mattelart, Emilie Da Lage-Py.

Les rapporteurs étaient Philippe Bouquillion, Luis Alfonso Albornoz.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l’émergence d’une industrie musicale à Miami, spécialisée dans la production, la promotion et la distribution de la musique dite latino. Elle montre comment la ville floridienne s’est progressivement établie, à partir du début des années 1980, en un lieu central d’élaboration d’une catégorie musicale réifiée, co-construite par les industries culturelles, les médias et les musiciens. Cette recherche en sciences de l’information et de la communication s’inscrit dans une démarche au croisement de l’économie politique critique de la communication, de la socioéconomie des industries culturelles et des Latino studies. Elle a pour objectif de décrypter les mécanismes à l’œuvre dans la création de nouvelles formes musicales au sein d’environnements politiques et économiques spécifiques, la réappropriation et intégration de ces nouvelles esthétiques dans le circuit des industries culturelles, et, enfin, leur exploitation transmédiatique à des échelles multiples.

  • Titre traduit

    “Miami Sound” : Transnationalization and Territorialization of the Latin American Music Industry


  • Résumé

    This thesis focuses on the emergence of a Miami music industry specializing in the Latin music production, promotion and distribution. It shows how the Floridian city has progressively been established as a central location for a reified musical category, co-constructed by cultural industries, media and musicians in the early 1980s. This research in information and communication sciences is at the crossroads of critical political economy and Latino studies approaches. It aims at describing the mechanisms that are at work in the creation of new musical forms, within specific political and economic contexts; the re-appropriation and integration of these new aesthetics in the cultural industries processes; and their transmedia exploitation on multiple scales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.