Essais sur l'évaluation de la prime de risque : Cas de la crise financière des subprimes.

par Abderaouf Ben Amor

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Kostas Vergopoulos.

Le président du jury était Chafik Bakour.

Le jury était composé de Kostas Vergopoulos, Habib Idrissi Boussouf.


  • Résumé

    Cette thèse a pour vocation principale d’expliquer l’énigme de la prime de risque en évaluant l’impact de la crise financière récente des Subprimes aux Etats-Unis sur la prime de risque. Etant donné que le coefficient du risque systématique demeure le facteur majeur de la prime de risque, nous avons recouru à une version conditionnelle du MEDAF afin d’étudier l’impact de la crise sur le bêta conditionnelle en utilisant comme spécification économétrique le GARCH multivarié (BEKK) d’Engel et Kroner (1995). La crise des subprimes qui a débuté à la fin de l’année 2007 avec l’effondrement du marché immobilier américain, a d'abord eu des conséquences sur la sphère financière locale. Mais elle a pris de l'ampleur, diffusant aux autres grandes places financières. Depuis longtemps, l’aversion au risque n’avait pas été aussi élevée et la faillite de la banque d’affaires Lehman Brothers en mi-septembre, a constitué le point d’orgue de la crise. Dans ce travail, nous nous sommes basé sur le marché boursier français et nous avons essayé de détecter l’impact de la crise financière sur la prime de risque des indices sectoriels. Pour ce faire, nous avons essayé de montrer l’effet de la crise sur le risque systématique bêta des indices. D’abord, nous avons créé des bêtas journaliers par le modèle GARCH bivarié (BEKK) d’Engel et Kroner sur la période allant de 01 Janvier 2007 au 31 Décembre 2014. Ensuite, nous avons régressé le bêta en introduisant comme variables explicatives la variance conditionnelle de l’indice et la variance conditionnelle du marché. Des variables Dummy y sont introduites pour détecter l’effet de la crise sur le bêta à partir du 15 Septembre 2008.Nos résultats ont montré que la crise financière a provoqué une hausse de volatilité des indices sectoriels. Cette hausse a eu un impact direct sur le risque systématique bêta ( positif significatif). Celle-ci a augmenté pour la majorité des secteurs durant la période après crise.

  • Titre traduit

    Trials evaluating the risk premium : the case of the subprime financial cisis


  • Résumé

    This thesis aims primarily to explain the enigma of the risk premium by assessing the impact of the recent financial subprime crisis in the United States on the risk premium. Since the systematic risk factor remains the major factor in the risk premium, we used a conditional version of the CAPM to study the impact of the crisis on the conditional beta using econometric specification as the multivariate GARCH ( BEKK) Engel and Kroner (1995). The subprime crisis that started in late 2007 with the collapse of the US housing market, first had an impact on the local financial sector. But it gained momentum, spreading to other major financial centers. Long time, risk aversion was not as high and the bankruptcy of investment bank Lehman Brothers in mid-September, was the organ of the crisis developed. In this work, we based on the French stock market and we tried to detect the impact of the financial crisis on the risk premium sector indices. To do this, we tried to show the effect of the crisis on the systematic risk beta indices. First, we created daily by the beta bivariate GARCH (BEKK) Engel and Kroner on the period from January 1, 2007 to December 31, 2014. Then we dropped the beta introducing explanatory variables variance conditional index and the conditional variance of the


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.