Le trouble de stress post traumatique, une pathologie de la réactivation mnésique ? Recherche d'un découplage monoaminergique et de nouvelles tentatives thérapeutiques chez le rat

par Claire Le Dorze

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Pascale Gisquet-Verrier.

Soutenue le 12-12-2016

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec Institut des Neurosciences de Paris-Saclay (laboratoire) .

Le président du jury était Charles-Siegfried Peretti.

Le jury était composé de Stéphanie Daumas, Didier Bazalgette.

Les rapporteurs étaient David Belin, Aline Desmedt.


  • Résumé

    Le Trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT) est une pathologie qui se développe chez des sujets exposés à des événements traumatiques. Cette pathologie est caractérisée par des reviviscences du traumatisme induisant des troubles anxieux invalidants et durables. Ces reviviscences, provoquées par des indices de rappel, sont à l'origine des fréquentes rechutes qui caractérisent le TSPT. La dépendance aux drogues d'abus est également caractérisée par une hyperréactivité aux indices de rappel qui est responsable du désir irrépressible de drogue ou " craving " et des nombreuses rechutes après abstinence. Nous avons fait l'hypothèse que cette susceptibilité aux indices environnementaux, commune aux deux pathologies, pourrait être due à un découplage des systèmes monoaminergiques induit par l'exposition à des conditions intenses, drogues d'abus ou traumatisme. Les données de cette thèse montrent que notre modèle animal de traumatisme (le Single Prolonged Stress) reproduit chez les individus vulnérables les symptômes de la pathologie, et une réactivité aux indices de rappel. Nos données indiquent également qu'un traumatisme induit, chez les individus vulnérables, une désensibilisation comportementale et une sensibilisation noradrénergique corticale, supportant l'hypothèse de découplage monoaminergique. Enfin, nous avons développé une nouvelle approche thérapeutique, le " remodelage émotionnel " capable de diminuer durablement les symptômes de type TSPT. Les résultats obtenus dans cette thèse, soutiennent l'hypothèse de bases physiologiques communes entre le TSPT et l'addiction, et proposent de nouvelles approches thérapeutiques pour ces deux pathologies.

  • Titre traduit

    Post-traumatic stress disorder, a pathology of memory reactivation? In search for monoaminergic uncoupling and new therapeutic approaches on rats


  • Résumé

    Post-Traumatic Stress disorder (PSTD) appears on a part of individuals exposed to traumatic events. This pathology is characterized by frequent re-experiencing of the traumatic event inducing disabling and long-lasting anxiety disorders. These flashbacks, triggered by reminder cues, are responsible for the frequent relapses that characterize PTSD. Addiction to drugs of abuse is also characterized by a hyper reactivity to reminder cues which is responsible for drug craving and relapses. We hypothesized that such a susceptibility to environmental cues, common to both pathologies, could be due to an uncoupling of monoaminergic systems induced by exposure to intense conditions (trauma or drugs). Data from this thesis showed that our animal model of PTSD (the Single Prolonged Stress) reproduced PTSD-like symptoms on vulnerable rats, and reactivity to reminder cues. Our data also showed that trauma induced a behavioral desensitization and a cortical noradrenergic sensitization, in vulnerable traumatized rats, supporting the hypothesis of monoaminergic uncoupling. Finally, we developed a new therapeutic approach, the "emotional remodeling" which was shown to durably decrease PTSD-like symptoms. The results obtained in this thesis support the hypothesis of common physiological basis between PTSD and drug addiction, and offer new therapeutic approaches for these two pathologies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?