Schizophrénies à début précoce : caractérisation clinique via une approche développementale et dimensionnelle

par Marianna Giannitelli

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de David Cohen et de Claudine Laurent-Levinson.

Soutenue le 29-11-2016

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) .

Le président du jury était Bruno Millet.

Le jury était composé de Stefano Vicari.

Les rapporteurs étaient Amaria Baghdadli, Sylvie Tordjman.


  • Résumé

    : la schizophrénie à début précoce (SDP) est un syndrome rare invalidant peu étudié. Dans ce travail, nos objectifs sont: de caractériser de profils cliniques des SDP via une approche développementale et dimensionnelle; de poser un diagnostic étiologique des formes organiques; d'analyser la reconnaissance émotionnelle dans la SDP. Méthodologie: Dans une cohorte d'enfants atteints de SDP (N=90) j'ai développé et validé une méthode de psychométrie quantitative en utilisant une échelle spécifique Lifetime Dimensions of Psychosis Scale - Children and Adolescents; des données de psychologie expérimentale; de génétique. Résultats: en appliquant une évaluation développementale et dimensionnelle, j'ai identifié 6 profils cliniques dans la cohorte SDP. L'analyse par clusters retrouve 3 groupes, dont le cluster plus significatif est caractérisé par une sévérité importante des symptômes positifs et de ceux positifs bizarres. Ce cluster montre une association modérée entre la sévérité des symptômes positifs bizarres et les anomalies du développement. Dans une perspective étiologique des SDP, j'ai proposé une série d'explorations médicales de premier rang afin d'éliminer une SDP organique. J'ai décrit le cas clinique d'un patient porteur d'une délétion de 1,9 Mb dans la région 8p23.2 qui pourrait entrainer une perte de fonction du gène CSMD1, dont la protéine est impliquée dans la régulation immunitaire du développement cérébral. J'ai intégré à ce travail une étude de psychologie expérimentale appliquée à la SDP. Cette étude est la première à avoir exploré le rôle de l'intégration multi-sensorielle dans la reconnaissance émotionnelle dans une perspective développementale chez des patients atteints de SDP. Conclusion: la SDP est un trouble cliniquement hétérogène dont l’étiologie est inconnue et dont la compréhension des différents mécanismes physiopathologiques pourrait contribuer à des nouvelles stratégies thérapeutiques.

  • Titre traduit

    Early-onset schizophrenias : clinical characterization by developmental and dimensional approach


  • Résumé

    Early Onset Schizophrenia (EOS) is a severe but rare disorder in children. Focusing on developmental pathways to EOS, this work aims: to describe different developmental profiles that contribute to EOS phenotypes using a dimensional perspective; to study medical conditions associated with EOS using multidisciplinary search; to assess emotional recognition as key factor of social interaction. Methods: In a cohort of 90 children with EOS, I applied quantitative psychometric methods with development and validation of a specific scale; experimental psychology; molecular cytogenetics. Results: using a dimensional and developmental evaluation (Lifetime Dimensions of Psychosis Scale – Children Adolescents), I identified symptom profiles. In EOS cohort, 6 dimensional factors were identified. 64% of sample had premorbid developmental or learning problems. Cluster analysis delineated 3 groups: the largest cluster including 58% of the patients was characterized by high Positive and Bizarre Positive scores and fewer (28%) developmental abnormalities. I also reviewed numerous likely organic causalities in EOS. I proposed a systematic algorithm to better assess these conditions by focusing on treatable ones. I detailed a case report on an adolescent with EOS carrier of a rare CNV implicated in the immune modulation of cerebral pruning. Assessing emotional recognition, empathy development and non verbal communication, I found that EOS patients performed worse than healthy controls in emotional tasks, with a significant association between emotional identification scores and nonverbal communication impairments. This means that cumulative dysfunctions in both nonverbal communication and emotion processing contribute to the social vulnerability found in youths with EOS. Conclusion: EOS is a complex condition with unknown etiology. How the understanding of specific etiologies may lead to new therapeutic approaches is the next challenge.

Consulter library

La version de soutenance existe

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.