Diversité des prasinovirus (phycodnaviridae) et contrôle par les facteurs environnementaux.

par Hugo Lebredonchel

Thèse de doctorat en Complexité du vivant

Sous la direction de Yves Desdevises.

Soutenue le 21-01-2016

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale Complexité du vivant (Paris) , en partenariat avec Biologie intégrative des organismes marins (laboratoire) .

Le jury était composé de Hélène Montanié, Laure Guillou, Stéphan Jacquet, Purificación López-Garcia.


  • Résumé

    Les virus sont les entités les plus abondantes dans les océans et ces parasitoïdes interagissent avec chaque composante de la biosphère marine, soit par la sélection des communautés d'hôte, soit en influençant les cycles biogéochimiques. Cependant, l'impact des conditions environnementales sur ces assemblages viraux complexes est encore mal compris. L'objectif de ce travail est de comprendre comment les assemblages viraux sont influencés par les facteurs environnementaux. Durant un suivi mensuel des communautés de mars 2013 à avril 2014, nous nous sommes intéressés à un système hôte-virus abondant et largement répandu, les communautés de microalgues Mamiellophyceae et leurs Prasinovirus. Durant ces études, des approches de PCR quantitative et de séquençage massif ont été développées afin de décrire les populations environnementales présentes au sein du Golfe du Lion. Les populations de Mamiellophyceae dominent le compartiment des picoeucaryotes photosynthétiques, avec des dynamiques fortes au cours de l'année. Les communautés de Prasinovirus reflètent les dynamiques de leurs hôtes, elles-mêmes en lien avec les facteurs environnementaux. En revanche, la dispersion ainsi que le maintien des virions semblent directement impacté par les conditions environnementales, comme la température et l'hydrodynamisme. Certains groupes viraux, comme les virus d'Ostreococcus, sont inféodés aux lagunes et aux zones côtières, suggérant ainsi que la dispersion des populations virales est limitées par la présence des hôtes.

  • Titre traduit

    Diversity and environmental control of Prasinoviruses (Phycodnaviridae)


  • Résumé

    Viruses are the most abundant biological entities in oceans and they every member of the marine biosphere is affected by them, they influence the composition of communities and influence biogeochemical cycles. However, the influence of environmental conditions on complex viral populations is still poorly understood. The aim of this study is to understand how environmental factors influence viral communities. We followed viral communities monthly from March 2013 to April 2014 and investigated the host-virus system of Mamiellophyceae communities and their prasinoviruses, a model sytem that is abundant and widespread. Prasinovirus-host populations from the Gulf of Lion were quantified by PCR amplification and analysis of genetic marker genes and high throughput sequencing. Photosynthetic populations of picoeukaryotes were dominated by populations of Mamiellophyceae showing high levels of quantitative and qualitative annual variations that were related to environmental factors. Prasinovirus communities mimed host dynamics, but viral dispersion and persistence appeared to be impacted directly by environmental conditions such as temperature and hydrodynamics. Several viral groups, such as Ostreococcus viruses, were specific to lagoonal and coastal areas, suggesting that their dispersal is limited by host occurrence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.