Un duel en figures. Imaginaire héroïque et théâtral dans les ouvrages français consacrés au combat singulier (1568-1658)

par Julien Perrier-Chartrand

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation francaise

Sous la direction de Patrick Dandrey et de Lucie Desjardins.

Soutenue le 17-12-2016

à Paris 4 en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre Ronzeaud.

Le jury était composé de Emmanuel Bury, Pascal Bastien.


  • Résumé

    De la seconde moitié du XVIe siècle au règne personnel de Louis XIV, les duels clandestins se multiplient en France. Par le biais de cet exercice, la noblesse cherche à affirmer son identité de classe en réaction aux changements politiques et structuraux qui affectent la société d'Ancien Régime. Or cette prolifération de combats donne lieu à une vaste production d'ouvrages se consacrant au phénomène. D'une part, les auteurs attachés aux valeurs aristocratiques tentent de persuader l'autorité royale de rétablir un duel autorisé à la manière médiévale, qui, en offrant un lieu d'expression officiel à l'honneur nobiliaire, permettrait selon eux de faire cesser les affrontements. D'autre part, un groupe d'auteurs appartenant aux corps constitués oeuvrant à la défense des structures de l'État - magistrats et hommes d'Église -, proposent plutôt d'infliger de graves peines aux combattants. Dans cette thèse, nous montrons, par l'examen des procédés stylistiques, des emprunts intertextuels et du système de références mis en oeuvre dans ces textes, que la réflexion sur le duel s'articule autour d'un imaginaire héroïque, mobilisé par les auteurs de chaque position selon leurs intérêts. À travers un ensemble de figures récurrentes empruntées à la littérature de fiction ou l'histoire fictionnalisée - figures qui cristallisent une série de notions-clés au coeur du débat intellectuel sur le combat singulier (vertu, honneur, noblesse, jugement de Dieu) -, ce sont deux façons de concevoir l'organisation de la société française qui s'affrontent dans un véritable duel symbolique.

  • Titre traduit

    A duel in figures. Héroïc and Theatrical imagery in the french works dedicated to singular combat (1568-1658)


  • Résumé

    From the second half of the 16th century to the personal reign of Louis XIV, there was an increase in the number of clandestine duels in France. Through this practice, nobility sought to affirm its class identity in reaction to structural and political changes which affected the Old Regime. This proliferation of combats gave rise to a vast production of works dedicated to this very phenomenon. One group of authors attached to aristocratic values tried to persuade the royal authority to re-establish a legal form of duel, similar to what existed in medieval times. It would create, they argued, an official space for the expression of nobiliary honour and would permit the end of the clandestine duels. An opposite group of authors who belonged to the constituted bodies dedicated to the defense of the structures of the State - magistrates and clergymen - proposed rather to inflict grave punishments on the combatants. This thesis will demonstrate, though the analysis of stylistic processes, of intertextual loans and of the system of references employed in these texts, that the reflection on the duel revolves around heroic imagery, used differently by each group of authors in accord with their own interests. Through an ensemble of recurring figures borrowed from fictional literature or fictionalized history - figures which reinforce a series of key-notions at the heart of the intellectual debate on the duel (such as virtue, honour,


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.