Une approche sociomusicologique de la création musicale : la pratique de la composition pianistique de Déodat de Séverac

par Alexandre Robert

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Hyacinthe Ravet.

Soutenue le 21-11-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Christine Détrez.

Le jury était composé de Hyacinthe Ravet, Michel Duchesneau, Danièle Pistone, Olivier Roueff.


  • Résumé

    Comment Déodat de Séverac élabore-t-il ses œuvres pianistiques ? L’enjeu de cette thèse est de comprendre et d’expliquer les manières singulières que ce compositeur a d’écrire pour le piano au prisme des diverses dispositions (c’est-à-dire des diverses tendances à agir, à penser, à sentir, etc.) forgées au sein des cadres de socialisations qu’il est amené à fréquenter au cours de sa trajectoire biographique. Afin de restituer le « faire » pianistique de Déodat de Séverac (ses dispositions, ses logiques pratiques, ses schèmes esthétiques, etc.) et ses éventuelles mutations au long de sa trajectoire, l’auteur articule trois opérations analytiques : la reconstruction des espaces sociaux et des cadres de socialisation successifs traversés par le compositeur tels que la sphère familiale, les cercles littéraires régionalistes et surtout les deux pôles antagonistes de l’avant-garde du champ musical français que sont la Schola Cantorum et la bande des « Apaches » ; l’analyse des actions et des discours du compositeur ; l’analyse musicale de l’ensemble de sa production pianistique. Cette enquête sociomusicologique repose ainsi sur un travail sur archives et sur l’exploitation de plusieurs types de sources, des divers écrits du compositeur – comme sa correspondance ou ses critiques musicales notamment – aux multiples traces musicales de ses œuvres – éditions originales des partitions, manuscrits ou esquisses – en passant par les nombreux indices de ses interactions avec ses contemporains – notamment les écrits sur Séverac et les lettres qui lui sont adressées.

  • Titre traduit

    A Sociomusicological Approach of Musical Creation : The Practice of Piano Composition of Déodat de Séverac


  • Résumé

    How does Déodat de Séverac develop his piano works? This thesis purpose is to understand and explain the composer’s singular ways of writing for the piano through the various dispositions (that is to say the various tendencies to act, to think, to feel, etc.) forged within the frames of socialization he is led to frequent all along his trajectory. To restore the Déodat de Séverac’s “compositional doing” (his dispositions, his practical logics, his aesthetic schemes, etc.) and its possible transformations, the author articulates three analytical operations : a reconstruction of the successive frames of socialization crossed by the composer (such as the familial sphere, the regionalist literary circles, or the two opposing poles of the avant-garde of the French musical field that are the Schola Cantorum and the group of the “Apaches”) ; an analysis of the actions and the speeches of the composer ; an analysis of his whole piano production. This sociomusicological investigation is based on a work on archives and on an exploitation of several types of sources, from the writings of the composer – such as his correspondence or his music criticisms – to the various musical tracks of his works – original edited scores, manuscripts or sketches – via the numerous indications of his interactions with his contemporaries – particularly the writings on Séverac and the letters that are addressed to him.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.