Créer des types. La caractérisation des personnages dans les romans de la seconde génération romantique en France (1830-1848)

par Amélie de Chaisemartin

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Bernard Vouilloux.

Soutenue le 02-12-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Bertrand Marchal.

Le jury était composé de Jean-Baptiste Amadieu, Ségolène Le Men, Nathalie Preiss.


  • Résumé

    Dans leurs préfaces et essais critiques, les romanciers de la seconde génération romantique expriment le désir de « créer des types ». C’est en effet selon eux le propre d’un chef-d’œuvre que de faire entrer dans le patrimoine littéraire commun de nouveaux types, comme Cervantès avec don Quichotte ou Molière avec Tartuffe. Notre thèse étudie la signification de ce terme apparu sous la monarchie de Juillet et les procédés stylistiques de caractérisation des personnages employés par les romanciers pour constituer des types. Notre corpus comprend les romans de Stendhal, Alfred de Vigny, Victor Hugo, George Sand, Honoré de Balzac, Alexandre Dumas, Eugène Sue et Théophile Gautier. Parce que le terme de type apparaît au même moment dans le vocabulaire de la caricature et de l’illustration, notre travail a également pour but de souligner les liens entre les procédés littéraires de typification et les dessins de types dans la presse satirique et la littérature panoramique. L’enjeu de notre thèse est de distinguer l’acception romantique du type d’une compréhension exclusivement sociologique tout en montrant les liens étroits entre types romanesques et types sociologiques.

  • Titre traduit

    Creating “types”. Portraying characters in french novels during the July Monarchy (1830-1848)


  • Résumé

    During the July Monarchy, French romantic writers used critical essays to express their desire to create new typical characters, or « types ». According to them, the ability of a novel to create new « types » is a sign of literary value. This work studies the esthetical meaning of the word « type » and the way novels written by Stendhal, Vigny, Hugo, Sand, Musset, Balzac, Dumas, Eugène Sue and Théophile Gautier make a character into a « type ». This term appears in satirical newspapers and « Physiologies » at the same time and this dissertation aims at explaining the links between visual « types » in caricature and litterary « types » in novels. This work also tries to underline the differences and similarities between romantic and sociological « types ».


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.