Les fouilles françaises de Médamoud : synthèse historique et archéologique d’un temple thébain

par Félix Relats Montserrat

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Dominique Valbelle.

Soutenue le 21-11-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Nicolas Grimal.

Le jury était composé de Laurent Bavay, Charles Bonnet, Pierre Tallet, Patrizia Piacentini.


  • Résumé

    Les fouilles françaises de Médamoud se sont déroulées entre 1924 et 1939 sous la direction de F. Bisson de la Roque (entre 1924 et 1932) et de Cl. Robichon (entre 1933 et 1939). Elles ont mis au jour de nombreux monuments s’échelonnant de la XIe dynastie jusqu’à l’époque byzantine, mais aucune synthèse n’avait encore offert une étude globale de l’histoire du site. L’ensemble de cette documentation constitue un corpus riche mais hétérogène dont il a fallu restituer le contexte de découverte. En effet, les deux étapes des fouilles sont inégalement publiées et l’étude des archives nous a permis de reconstituer le déroulement, les modalités et les résultats des actions sur le terrain. Après avoir restitué l’histoire des fouilles et proposé une nouvelle datation des vestiges mis au jour, nous avons analysé l’état du temple depuis sa fondation. L’existence du temple primitif a ainsi été prouvée, même si nous avons modifié son plan et très largement nuancé les théories d’A. Varille quant à son usage cultuel. Ensuite, Sésostris III a refondé le temple, qui a ensuite été modifié par Thoutmosis III. Une nouvelle étude des maçonneries a permis de réfuter la présentation traditionnelle qui supposait des destructions successives du bâtiment et nous avons proposé, au contraire, qu’une partie du temple du Moyen Empire et du Nouvel Empire furent inclus par les Ptolémées dans leur propre programme architectural. Le dieu de Médamoud, Montou, a également été étudié à travers la documentation du site qui le présente comme le dieu thébain par excellence. L’essentiel du programme iconographique n’était pas consacré à l’exaltation guerrière de la divinité mais plutôt à la légitimation royale et au culte des ancêtres, parmi lesquels Sésostris III occupait une place de choix.

  • Titre traduit

    The French excavations in Medamud : historical and archaeological study


  • Résumé

    Medamud’s French excavations took place between 1924 and 1939 under the supervision of F. Bisson de la Roque (between 1924 and 1932) and of CL. Robichon (between 1933 and 1939). They excavated numerous monuments which spread from the XIe dynasty to the Byzantine period although there is no global overview of the history of the site. It was necessary to re-establish the discovery’s context of all of this information as the corpus of documents was extensive but heterogeneous. As the two excavation stages were unequally published, studying the archives allowed us to establish how the field actions took place, its methods and results. After having summarized the excavations’ history and offered the uncovered vestiges a new dating, we analysed the temple’s condition since its founding. In this way, the existence of the « temple primitif » has been proven even though we modified its plan and widely qualified A. Varille’s theories regarding its cult uses. Senwosret III rebuilt the temple, which was modified by Thutmose III afterwards. Thanks to a new study of the masonry, we re-examined the traditional assumption, which supposed successive destruction of the building. Instead, we believe that parts of the Middle Kingdom’s temple and of the New Kingdom’s were included by the Ptolemies in their own architectural plans. Regarding Montu the god of Medamud, he is presented as the ultimate Theban god through the site’s documentation. Most of the iconography wasn’t dedicated to the war glorification of the deity but rather to royal legitimisation and ancestor worship among which Senwosret III occupies a prominent place.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 21-11-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.