La concertina portugaise dans l’Alto-Minho : un son, un répertoire, une tradition

par Yohann Justino Lopes

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de François Picard.

Soutenue le 03-10-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Cathé.

Le jury était composé de Salwa El-Shawan Castelo-Branco, Luc Charles-Dominique, Denis Laborde.


  • Résumé

    La concertina portugaise est un accordéon diatonique principalement fabriqué en Italie de manière industrielle. Depuis le Revival dans l’Alto-Minho portugais, cet instrument est devenu incontournable dans toute l’interprétation de la culture locale. Daté des début des années 1990, le Revival a vu la culture régionale se développer en partie avec l’aide de la concertina qui a su s’adapter, évoluer et influencer le répertoire local. La question centrale de cette recherche est de comprendre comment un instrument aussi répandu que l’accordéon diatonique a pu s’imposer dans une culture locale et singulière comme celle de l’Alto-Minho. Ce travail de recherche déploie une étude minutieuse du processus organologique qui a permis à l’accordéon diatonique de devenir une concertina portugaise, ainsi que l’analyse du répertoire joué par ce dernier en incluant les modes de jeux, les notions d’esthétiques des genres, les caractéristiques propres aux interprétations, aux performances et à leurs lieux d’exécutions. Il apparaît que tout le processus d'accordage qui semble aujourd'hui stabilisé est unique dans sa conception et que toutes les modifications visuelles à travers des symboles fortement identitaires sont profondément enracinées dans l’image de l’instrument. La concertina est devenue au long des années un atout culturel majeur pour la région de l'Alto-Minho. Au début adaptable, aujourd'hui adaptée, elle est passée du statut d'instrument autrefois « pratique » à « caractéristique » aujourd'hui.

  • Titre traduit

    The portuguese concertina in the Norwest of Portugal : a sound, a repertory, a tradition


  • Résumé

    Since the Revival in the Portuguese Alto-Minho, Portuguese concertina became inescapable in any interpretation of the local culture. Dated from the early 1990s, the Revival period has seen the development of the local culture with the help of the concertina which was able to adapt, evolve and affect the local repertory. The central question of this research is to understand how such an usual instrument like the diatonic accordion was able to compose with a local and singular culture such as the one from Alto Minho. This research study adresses organological question of the careful process which allowed the diatonic accordion to become a Portuguese concertina. It examines and analyses the repertoire performed by the concertina including the questions of playing techniques, aesthetics, genres, the unique characteristics of interpretations, performances in relation to their conditions and places. It appears that all the tuning process, which seems stabilized today, as well as the unique design and all its visual changes through strong symbols of identity are deeply rooted in the instrument's image. The concertina has become over the years a major cultural asset for the region of Alto-Minho. At start adaptable, now adapted, it increased instrument status from “practical” to “characteristic” today.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.