Les mariages franco-britanniques en France au XVIIIème siècle (c. 1680- c. 1820)

par David Richardson

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de François-Joseph Ruggiu.

Soutenue le 08-07-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Reynald Abad.

Le jury était composé de Catherine Denys, Vincent Gourdon, Virginie Lemonnier-Lesage, Liliane Hilaire-Pérez.


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse aux mariages et aux couples franco-britanniques en France au cours d'un long XVIIIe siècle, s'étendant des années 1680 aux années 1820. Afin de caractériser ces mariages, et la nature de leur mixité, nous avons choisi de les étudier selon trois approches : juridique, communautaire et socioculturelle. La première approche a exposé les différences entre le droit matrimonial britannique et français et a déterminé comment se contractait un mariage unissant deux personnes de nationalité, et souvent de religion, différente, en notant comment la justice française a su construire des réponses aux problèmes spécifiques posés par de tels mariages. Un intérêt particulier a été porté à la question de ces mariages face à la norme étatique et canonique, ainsi qu'à l'enjeu de la nationalité dans le cadre d'un mariage bi-national. La deuxième approche a étudié les pratiques matrimoniales des Britanniques de Nantes et de Boulogne-sur-Mer, en distinguant entre mariages exogames et endogames. Nous avons montré comment le choix de contracter un mariage mixte varie selon la nature de la population britannique dans la ville, selon la génération des Britanniques présents, selon le genre du conjoint britannique, et selon le rang social. La troisième approche a dressé un tableau des couples franco-britanniques, en analysant leurs rencontres, leurs choix linguistiques, religieux et éducatifs, et leurs difficultés. Nous avons ainsi montré l'émergence d'une culture familiale franco-britannique. Notre travail témoigne comment, à l'échelle des autorités, de la ville et du couple, le mariage franco-britannique a pu se concevoir comme un vecteur privilégié d'intégration.

  • Titre traduit

    Franco-British Marriages in France during the Eighteenth Century (c. 1680 – c. 1820)


  • Résumé

    This thesis offers a study of Franco-British couples and marriages in France during a long eighteenth century, from the 1680s to the 1820s. In order to characterise and demonstrate the exact nature of their diversity, they have been studied from three angles : legal, social and cultural. The first highlights the differences between British and French marriage law, and defines how a marriage between people of different nationalities, and often different religions, was observed. It also establishes the solutions brought to the specific problems arising from such intermarriages by the French justice system. Particular emphasis has been put on how these marriages accommodated State and canonical conventions, as well as on the issue of nationality with regard to binational marriages. The second angle examines the marriage practices of the British population in the French towns of Nantes and Boulogne-sur-Mer, differentiating between endogamous and exogamous marriages. This thesis also shows the variables governing the choice to marry into the French community: the nature of the British presence; the generation the British migrants belonged to; the gender of the British spouse; social rank. The third angle paints a comprehensive picture of Franco-British couples by analysing how they met, their choices of language, religion and schooling. From this can be established the emergence of a Franco-British family culture. This work thus indicates that Franco-British marriages can be viewed, by officialdom, local populations and the couples themselves, as a privileged vector of integration into French society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.