La connaissance poétique chez Proust : théorie et pratique de l’image dans À la recherche du temps perdu

par Alexandre Segretain

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue le 05-02-2016

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Sophie Basch.

Le jury était composé de Antoine Compagnon, Nathalie Mauriac Dyer, Anne Simon.


  • Résumé

    La connaissance poétique est l’appréhension nouvelle du monde sur un mode familier. Elle apparaît à travers la subjectivation de l’objet : le sujet projette sur l’objet ce qu’il en perçoit mais aussi sa propre subjectivité ; il en forme une connaissance subjectivée. Dans la Recherche, la théorie de l’image est une théorie de la connaissance poétique du monde restituée par l’écrivain dans l’image. En mettant en relation deux objets dans l’image, Proust reproduit le rapprochement du sujet avec le monde qu’est la subjectivation. On peut ainsi distinguer les images proustiennes selon les différents « cercles familiers » qu’elles constituent. Ils expriment différentes formes de familiarité avec le monde : la parenté (pour la ressemblance), le voisinage (pour la contiguïté) et l’affinité (pour la transposition). La connaissance poétique se restitue aussi à travers l’écriture de l’image. Le style manifeste une vision plus générale du monde qui imprègne chaque subjectivation. Les images proustiennes révèlent deux esthétiques principales. L’une est baroque, fondée sur l’imagination : elle évoque l’enfance et transmet une conception de la vie joyeuse et légère. L’autre est romantique, lyrique, et montre un cœur souffrant. À travers l’image opère donc un rapprochement général (entre objet et sujet, entre les composantes de l’image, entre deux visions du monde), caractéristique de la connaissance poétique, mais aussi un rapprochement particulier entre Proust et son lecteur. L’image proustienne utilise notamment pleinement les mécanismes d’intersubjectivité de l’esprit. En rendant ainsi la connaissance poétique, l’image fait de la Recherche l’œuvre de l’intime.

  • Titre traduit

    Poetic Knowledge in Proust : Theory and Practice of Image in À la recherche du temps perdu


  • Résumé

    Poetic knowledge is the new grasp of the world on a familiar way. It appears through the subjectification of the object: the subject projects onto the object his perception of it and also his own subjectivity; he develops a subjectified knowledge. In the Recherche, theory of image is a theory of the poetic knowledge of the world, translated by the writer in the image. By linking two objects in the image, Proust reproduces the reconciliation of the subject with the world that is subjectification. One can distinguish the Proustian images by the various "familiar circles" they constitute, which show various forms of familiarity with the world: kinship (for resemblance), neighborhood (for adjacency), and affinity (for transposition). Poetic knowledge also appears through the writing of the image. The style shows a more general worldview that permeates every subjectification. The Proustian images reveal two main aesthetics. One is baroque, based on the imagination: it evokes childhood, and transmits a joyful and carefree view of life. The other one is romantic, lyrical, and shows a suffering heart. Through the image thus operates a general reconciliation (between object and subject, between the components of the image, between two worldviews), which is a feature of poetic knowledge, but also a special connection between Proust and his reader. Especially, the Proustian image fully uses the mechanisms of intersubjectivity of the mind. By rendering poetic knowledge, the image makes of the Recherche the work of intimacy.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 05-02-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.