La dette publique : produit du dysfonctionnement de la démocratie ?

par Mohamed Mansour

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bertrand Lemennicier-Bucquet.

Le jury était composé de Alain Redslob, François Facchini, Bruno Jérôme.

Les rapporteurs étaient Jean-Dominique Lafay, Yvon Rocaboy.


  • Résumé

    Le phénomène de la dette publique dans les démocraties contemporaines est toujours un sujet d’actualité qui mobilise aussi bien les économistes, les politologues et les historiens. La spécificité de cette thèse est qu’elle combine à la fois l’aspect économique, politique et historique de la dette publique. Elle se concentre particulièrement sur l’étude de la relation entre la dette publique et la démocratie. Selon J. Buchanan, l’ordre institutionnel d’une démocratie conduit naturellement à un accroissement de la dette publique. Inspirée de cette proposition, l’idée de cette thèse consiste à s’interroger sur les effets du système politique et démocratique sur la dette publique. Plus exactement, l’objectif consiste à expliquer la variation de la dette publique par la gouvernance politique et la distribution des préférences électorales. Nous vérifions les hypothèses formulées à l’aide d’une étude économétrique réalisée sur des échantillons composés d’une trentaine de pays et de données macroéconomiques et politiques couvrant la période 1994 – 2013.

  • Titre traduit

    Public debt : product of the failure of democracy ?


  • Résumé

    The phenomenon of public debt in contemporary democracies is a topical subject that mobilizes economists, political scientists and historians. The particularity of this thesis is to examine the economic, political and historical aspects of public debt. It focuses on the relationship between public debt and democracy. According to J. Buchanan, democracy naturally leads to the accumulation of public debt. Inspired by this notion, the aim of this thesis is to explain the effects of the political and democratic system on public debt, specifically variations in public debt resulting from the system of governance and distribution of electoral preferences. To test these hypotheses, we developed empirical research and built a sample culled from about thirty countries consisting of macroeconomic and political data covering 1994 _ 2013.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (247 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2016-46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.