Les trois étapes de la pensée morale : Bergson et le débat sur la science des moeurs

par Kotaro Ono

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Bourdeau.

Soutenue le 25-06-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Philosophie (Paris) , en partenariat avec Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Gayon.

Le jury était composé de Michel Bourdeau, Frédéric Worms, Laurent Fedi.

Les rapporteurs étaient Shin Abiko, Massimo Borlandi.


  • Résumé

    Paru en 1932, Les deux sources de la morale et de la religion (Les deux sources) est le dernier ouvrage principal d'Henri Bergson. Il y a de nombreux travaux consacrés à la confrontation de sa philosophie morale et sociale avec la sociologie durkheimienne, mais ils n'examinent pas son mobilisme dans Les deux sources. La réalité est mobile. C'est une idée qui apparaît sans cesse dans ses travaux dans son Essai sur les données immédiates de la conscience (publié en 1889) jusque dans Les deux sources, où il affirme que la morale ouverte est la mobilité même. Le mobilisme est essentiel à sa philosophie morale. De ce point de vue, nous nous proposons de déterminer la position de Bergson vis-à-vis du débat sur la science des mœurs, suscité par l'ouvrage de Lucien Lévy-Bruhl (1903), La morale et la science des mœurs dans les années 1900. Dans cet ouvrage, Lévy-Bruhl, inspiré par Auguste Comte et Émile Durkheim, cherche à fonder une science objective de la réalité morale (qu'il appelle« science des mœurs ») en adoptant la méthode sociologique, mais en écartant la« morale théorique», qui n'observe pas la réalité morale, comme la morale théologique, la morale utilitaire et la morale kantienne. Si nous situons Les deux sources dans ce contexte historique, la philosophie morale de Bergson n'apparaîtrait-elle pas comme la troisième étape de la pensée morale par rapport à la première étape (la morale théorique) et à la seconde étape (la science des mœurs) ? Ne pourrait-on pas qualifier cette troisième étape de « mobilisme », qui avance la recherche de la réalité morale ? C'est cette hypothèse que nous examinerons dans cette thèse.

  • Titre traduit

    The three stages of moral thought : Bergson and the debate on science of morals


  • Résumé

    Released in 1932, The Two Sources of Morality and Religion (The two sources) is Henri Bergson's last major work. There are many works devoted to the confrontation of his moral and social philosophy with Émile Durkheim's sociology. But these works don't explore his "mobilism" in The two sources. Reality is mobile. This is a recurring idea in his work from his Time and Free Will: An Essay on the lmmediate Data of Consciousness (published in 1889) to The two sources, where he asserts that open morality is mobility. Mobilism is essential to his moral philosophy. From this perspective, we propose to determine Bergson's position regarding the debate on the science of morals aroused by the work of Lucien Lévy-Bruhl (1903), Ethics and Morale science (La morale et la science des mœurs) in the year 1900. In this work, Lévy-Bruhl, inspired by Auguste Comte and Durkheim, seeks to establish an objective science of moral reality (which he called "science of morals") by adopting the sociological method, but by removing the "theoretical ethics", which don't observe morale reality, such as theological, utilitarian and Kantian ethics. If we locate The two sources in this historical context, Bergson's moral philosophy might appear as the third stage of moral thought, in relation to the first stage (theoretical ethics) and the second stage (science of morals). If such is the case, this third stage might be called "mobilism", which advances the research of moral reality? This is the assumption that this dissertation is investigating.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.