Micros de nuits : histoire de la radio nocturne en France, 1945-2012

par Marine Beccarelli

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Myriam Tsikounas.

Le président du jury était Pascal Ory.

Le jury était composé de Myriam Tsikounas, Thierry Lefebvre.

Les rapporteurs étaient Christophe Deleu, Graziela Mello Vianna.


  • Résumé

    Pendant plusieurs décennies, des années 1950 jusqu’au début des années 2000, les nuits des ondes hertziennes françaises étaient peuplées de voix multiples, célèbres puis anonymes, souvent feutrées et confidentes. Ces voix s’accordaient à l’atmopshère de la nuit. Trouvant refuge dans cet espace-temps alternatif, elles profitaient de ces heures, situées en dehors du temps social majoritaire, pour s’exprimer. La radio nocturne constituait un espace de rêves et d’expérimentations, de rencontres et de dialogues, offrant aux auditeurs de la nuit un accompagnement, une fenêtre ouverte sur le monde, sur les autres et sur l’intime. Ce travail propose de retracer l’histoire de ces programmes des heures noires, à travers une approche chronologique de leur évolution. L’analyse des émissions est croisée avec celle de la réception, notamment permise par les courriers d’auditeurs, ainsi qu’avec l’observation des imaginaires véhiculés autour de l’objet «radio de nuit». Histoire des productions radiophoniques, des pratiques et des perceptions nocturnes, cette thèse entend mettre en lumière le monde des ondes de la nuit, distinguer les différentes phases de son développement, ainsi que ses spécificités. Situé au carrefour de l’histoire de la radio et de celle de la nuit, Micros de nuit se présente aussi comme une contribution à l’histoire des sensibilités du second vingtième siècle.

  • Titre traduit

    Night microphones : history of night-time french radio, 1945-2012


  • Résumé

    During several decades, from the 1950’s until the beginning of the 2000’s, french night-time radio waves were filled with numerous voices, famous or anonymous, often muted and intimate. These voices matched well with the nocturnal atmosphere. Finding a refuge in this alternate space-time, they took advantage of these hours, located outside of the majority social time, to express theirselves. Night-time radio constituted a space for dreams and experimentations, meetings and dialogues, offering a support to night-time listeners, a window open to the rest of the world, the others and the intimacy. This study recounts the history of all-night french radio, throug a chronological approach, focusing on the broadcasts, their reception, as well as the imaginaries drifting around them. History of radio productions, nocturnal habits and perceptions, this thesis intend to highlight the wave night world, to distinguish its different phases and its key features. Located at the crossroad of radio history and night-time history, Micros de nuit constitutes also a contribution to an history of sensibilities for the second half of the 20th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.