Les sépultures de la Bobila Madurell-Can Gambus (Vallès occidental) : éclairage sur les pratiques funéraires du nord-est de la péninsule ibérique à la fin du Ve et au début du IVe millénaire

par Florence Allièse

Thèse de doctorat en Archeologie, ethnologie, prehistoire

Soutenue le 07-07-2016

à Paris 1 en cotutelle avec l'Universitat autònoma de Barcelona , dans le cadre de École doctorale Archéologie (Paris) , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    A la fin du Ve et au début du IVe millénaire, les communautés du nord-est de la péninsule Ibérique ont inhumé leurs morts dans des tombes élaborées, connues sous l'expression «Sepulcres de fossa ». Le complexe de la Bobila Madurell-Can Gambus rassemble un tiers des sépultures attribuées à cet horizon. L'échelonnement des découvertes de 1921 à 2004 a abouti à un corpus inégal à la fois au niveau des squelettes et de la documentation. Les 169 tombes et les 197 individus répertoriés dans ce travail sont répartis en trois secteurs principaux d'effectif et de densité variables. Les analyses intra-sites montrent des différences au niveau de l'implantation des sépultures, de l'identité biologique des défunts et des modalités de dépôt du corps et du mobilier. Néanmoins, les trois secteurs ne peuvent être considérés indépendamment. Les datations Carbone 14 attestant de leur contemporanéité, il est probable que le fait d'avoir été inhumé dans l'un ou l'autre des secteurs soit lié à des différences sociales, au moins l'âge et peut-être les activités quotidiennes, voire la hiérarchie. Si le complexe de la Bobila Madurell-Can Gambus est exceptionnel par la concentration de tombes, les mêmes gestes se retrouvent à l'échelle du littoral catalan. Inversement, les pratiques funéraires identifiées dans les cistes pyrénéennes sont distinctes. Parfois confondues avec les Sepulcres de fossa, les sépultures en fosse de l'horizon antérieur (Postcardial) appartiennent à un système funéraire différent. Plus largement, les Sepulcres de fossa détonnent dans le paysage funéraire néolithique ouest-européen et la Bobila Madurell-Can Gambus en représente paradoxalement le site emblématique et un cas unique.

  • Titre traduit

    The Bobila Madurell-Can Gambus burial site (Vallès occidental) : perspectives on the funary practices of the northeastern Iberian Peninsula at the end of the 5th and the beginning of the 4eh millenium BC


  • Résumé

    In the late 5th and early 4th millennium BC, the communities of the northeastern lberian Peninsula interred their dead within elaborate burial structures known as "Sepulcres de fossa". The Bobila Madurell-Can Gambus burial site alone yielded a third of all graves assigned to this horizon. The site's long history of research, reaching from 1921 to 2004 resulted in an uneven corpus of both osteological material and documentation. This work comprises a total of 169 graves, including 197 individuals, which can be attributed to three main clusters of variable size and density. Intra-site analyses have shown differences in terms of burial distribution, biological identity of the deceased, body treatment and grave good depositional practices. However, the three clusters cannot be considered independently. As radiocarbon data attests for the contemporaneity of burial events, social criteria (age, perhaps daily activities or even hierarchy) likely directed the attribution of individuals to one cluster or the other. If the burial site of Bobila Madurell-Can Gambus stands out by its remarkable number of graves, analogous features are also found alongside the Catalan coast. By contrast, the funerary practices identified in the Pyrenean cists are distinct. Also, incidentally thought to have functioned similar ly to the Sepulcres de fossa, the pit graves of the prior (Postcardial) horizon can now be considered as part of a different funerary system. The Sepulcres de fossa, of which the burial site of Bobila Madurell-Can Gambus is paradoxically both representative and exceptional, finally represent an unusual phenomenon within the general Neolithic burial landscape of Western Europe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.