The impact of gaming on Minnesota tribal nations : the case of the Mille Lacs band of Ojibwe, 1976-2016

par Caroline Laurent

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Annick Foucrier.

Le président du jury était Susanne Berthier-Foglar.

Le jury était composé de Annick Foucrier, Pierre Singaravélou, Tadd Johnson.

Les rapporteurs étaient Joëlle Rostkowski.

  • Titre traduit

    Les conséquences du jeu indien sur les nations tribales du Minnesota : le cas de la tribu Ojibwe de Mille Lacs, 1976-2016


  • Résumé

    Ces trente dernières années témoignent de changements significatifs en terre indienne depuis l'arrivée des casinos amérindiens. Le travail présenté ici se concentre sur une tribu du Minnesota, la tribu des Ojibwe de Mille lacs, et étudie son évolution depuis 1991, date de l'ouverture de son premier casino. L'histoire du jeu indien aux États-Unis et la situation d'autres tribus du Minnesota sont aussi présentées afin de donner davantage de profondeur à l'argumentation qui démontre que le jeu indien a eu un impact conséquent non seulement sur les conditions de vie des tribus, mais aussi sur leur souveraineté et leur force. Les choix tribaux incluent le recrutement de lobbyistes et d'avocats efficaces qui promeuvent les droits tribaux à la fois au niveau législatif (au Congrès américain) et au niveau judiciaire maintenant que les tribus peuvent se défendre avec des moyens décuplés. Les taux de chômage et de pauvreté ont baissé sur de nombreuses réserves, et les tribus donnent la priorité à l'éducation, en construisant de nouvelles écoles, à la santé, avec de nouvelles cliniques, et à la préservation culturelle (stages de langue, musées, centres culturels). Malgré la menace d'assimilation que les casinos représentent, ils ont donné aux tribus les moyens d'être plus autonomes dans leurs choix et les ont aidées à redéfinir leur identité contemporaine. En trois décennies, les casinos ont créé une nouvelle image de l'Amérique indienne.


  • Résumé

    The past thirty years have seen significant changes taking place in Indian Country following the advent of Native American casinos. This work focuses on one Minnesota tribe, the Mille Lacs Band of Ojibwe, and studies its evolution since 1991, when its first casino opened. The history of Indian gaming in the United States and the situation of other Minnesota tribes are also presented to give more depth to the argumentation which demonstrates that gaming has had a substantial impact not only on the living conditions of tribal people, but also on Native American sovereignty and strength. Tribal choices include the hiring of efficient lobbyists and lawyers to promote tribal rights bath on the U.S. legislative level (Congress) and on a judiciary one now that tribes can defend themselves through effective means. Unemployment and poverty levels have dropped on many reservations, and tribes give priority to education, through the building of new schools, health, with new clinics, and cultural preservation (language tables, museums, cultural centers). Despite the assimilative threat casinos represent, they have empowered tribes to be more autonomous in their choices and helped them redefine their contemporary identity. In three decades, gaming has created a new representation of Native America.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.