La sédimentation des socialismes roumains : identités socialistes et mouvements sociaux dans le contexte de la modernisation du pays, 1878-1916

par Lucie Guesnier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Dreyfus et de Catherine Durandin.

Le président du jury était Sophie Cœuré.

Le jury était composé de Michel Dreyfus, Catherine Durandin, Florin Turcanu, Jean-Numa Ducange.

Les rapporteurs étaient Maria Grazia Meriggi.


  • Résumé

    Cette thèse concerne la mise en mots et en action de l'idée socialiste en Roumanie, au tournant du 20e siècle. Elle s'ouvre sur la signature du traité de Berlin (1878), qui consacra l'indépendance de l'État-national roumain, et se reforme, la veille de l'entrée de la Roumanie dans la Grande Guerre (1916). La chronologie retenue se situe dans une période d'expérimentation accélérée de la modernité en Roumanie. Elle inclut par ailleurs le temps d'existence de la Seconde Internationale. La participation des socialistes roumains à cette Internationale depuis son Congrès fondateur inscrit le sujet dans une dynamique transnationale de circulations socialistes de part et d'autre de l'Europe avant la Grande Guerre. Les analyses générales de cette recherche se structurent autour d'une question historiographique transversale : les sources ainsi que les ouvrages secondaires disponibles sur le sujet du socialisme en Roumanie ont été irrémédiablement marqués par une griffe idéologique héritée de la période communiste. La mise en pratique d'une méthode d'approche de ces documents constitue l'un des enjeux majeurs. Sur cette question, les travaux amorcés par l'historien d’origine roumaine, Georges Haupt, ont présenté un apport considérable. Cette recherche en est l’héritière.

  • Titre traduit

    The sedimentation of Romanian socialisms : socialist identities and social movements during a period of modernisation, 1878-1916


  • Résumé

    This thesis is about the articulation and enactment of the socialist idea in Romania, at the turn of the 20th century. It begins with the signing of the treaty of Berlin (1878) that stipulated the independence of the Romanian nation-state. It ends on the eve of Romania entering the First World War (1916). The chosen time frame captures Romania in a period of an accelerated experimentation of modernity and the formation of the Second International. Romanian socialist's participated al this International since its founding congress. The period covered in this thesis is marked with the transnational dynamic of socialists circulating around Europe prior to the Great War. The overarching analysis of this research is based on a transversal historiographical interrogation. Primary and secondary sources that deal with socialisms in Romania are irredeemably marked by an ideological scar inherited from the communist period. How to work with these documents constitutes one of the major issues at stake in this thesis. Georges Haupt, a historian of Romanian origin, began tackling this question and made a considerable contribution to the research that this thesis picks up on.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.