L' implantation missionnaire au Congo-RDC : de l' assistance à l'autonomie financière. Une approche socio-historique

par Faustin-Noël Gombarino Rutashigwa

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Guichaoua.

Le président du jury était Isidore Ndaywel è Nziem.

Le jury était composé de André Guichaoua, Claude Prudhomme.

Les rapporteurs étaient Claude Abe, Marc Poncelet.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'implantation missionnaire en République démocratique du Congo sous l'administration coloniale belge vers la fin du XIXe siècle. Nous voulons comprendre le phénomène observé de la dépendance financière de cette Église, en situant ses différentes causes ou facteurs exogènes et endogènes notamment son ancrage dans la politique coloniale. Dès le début, elle a bénéficié des subventions de l’État et d'autres avantages importants, dont de vastes étendues de terres. Depuis sa prise en main par la hiérarchie autochtone, période correspondant à la décolonisation, cette Église n'arrive pas à se prendre en charge, obligée de se tourner constamment vers l'extérieur (tes organismes occidentaux de financement) pour assurer ses différents besoins. Or cette politique d'extraversion financière ne rassure plus, vu le contexte socioculturel occidental actuel (diminution des pratiques religieuses, crises financières mondiales, ...). En définitive, il faut à cette Église congolaise longtemps habituée à l'assistance de repenser une nouvelle logique d'action lui permettant de trouver d'autres possibilités pour assurer son autofinancement en vue de sa survie. L'objectif de ce travail est de montrer que des potentialités existent qu'elle peut exploiter: la mobilisation et la gestion rationnelle des ressources humaines et économiques disponibles, la rentabilisation des structures de productions héritées des missionnaires, mais en comptant sur un environnement sociopolitique et économique national favorable et un changement des mentalités des acteurs en présence.

  • Titre traduit

    The missionary presence in the Democratic Republic of Congo : from assistance to financial self-support. A social historical approach


  • Résumé

    This thesis focuses the missionary presence in the Democratic Republic of Congo under the Belgian rule towards the end of the Sixth Century. We seek to understand bow this Church came to be financially dependent by looking at the different causes or exogenous and endogenous as well as the roots of this phenomenon within the context of the colonial policy. From the beginning, it has received State subsidies and enjoyed other significant advantages including large tracts of land. Ever since the native hierarchy has taken over, i.e. as from the decolonization, this Church has been unable to support itself and has been obliged constantly seek external aid from western financial bodies in order to meet its needs. But in the light of the current western sociocultural context (decline of religious practices, financial crises worldwide ... ) such a financial extraversion is no longer comforting. Ali things considered, long accustomed as it was to be assisted, this Congolese Church now needs to develop a new course of action through which it will be able to find other means of self-support for its survival. The objective of this work is to show that there is potential at band, namely the mobilization and the rational management of the human and economic resources available, the cost-effectiveness of the production facilities inherited from the missionaries, but resting on a favourable national sociopolitical and economic environment and a change in the attitude of the parties involved.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.