Préserver et transmettre les collections de la nation : les conservateurs des musées de province sous la IIIe République

par Geraldine Masson

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Dominique Poulot.

Soutenue le 05-11-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l'art (Paris) , en partenariat avec Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christine Peltre.

Le jury était composé de Dominique Poulot, Bertrand Tillier, Éric Blanchegorge, Herman Lebovics.

Les rapporteurs étaient Christine Peltre, Odile Parsis-Barubé.


  • Résumé

    La IIIe République offre une vocation didactique au musée institué en lieu d'enseignement qui édifie le citoyen républicain. Le régime fédère un réseau muséal dont l'objectif est la suppression des multiples musées de province au bénéfice des seuls musées français gardiens des collections nationales. En même temps qu'elle contribue au courant historiographique actuel de renouvellement de l'histoire des collections par l'approche de ses acteurs, cette étude des 263 conservateurs des musées de province, inspectés dans le cadre de la Commission extra-parlementaire des musées de province de 1905, aboutit à leur inscription dans le processus de professionnalisation des conservateurs de musée. Pour ses acteurs de la patrimonialisation, préserver et transmettre les collections muséales, signifie appliquer la vocation didactique du musée, lieu d'enseignement corollaire de l'école. Il s'agit notamment de dispenser, au musée, une leçon d'histoire locale se rattachant à l'écriture de l'histoire de la nation. Empreints d'une conscience patrimoniale acérée, et profondément impliqués dans les sociabilités artistiques locales, les conservateurs de musées de province œuvrent dans l'intérêt des collections se confortant à de nombreuses contraintes tant budgétaires que matérielles ou politiques. Leurs méthodes de travail, adaptées aux nouvelles exigences de l'Administration des Beaux-Arts se spécialisent à un moment où, s'élabore la science des musées dite « muséologie ». Leur expérience est alors reconnue par l'ensemble des conservateurs des musées de province et des Musées nationaux. Le conservateur des musées de province républicains est un conservateur de musée professionnel.

  • Titre traduit

    Preserving and dissemening knowledge : curatord of french provincial museums during the third republic


  • Résumé

    The Third Republic enabled French museums to become a place of cultural education similar to that of schools. A national, federated network of museums was established for national collections of art in the early 20th Century, during the rise of provincial museums. The French state sought to display a self-legitimizing, civic-mindedness and to teach lessons of history of the Nation and national heritage to its citizens. More than an institutional history of the rise of provincial museums, this study demonstrates the involvement of the curators of provincial museums in the development of that policy and shows how it led to the creation of an organized profession. Utilizing the report of the parliamentary commission for French museums created in 1905, 263 curators in charge of state sponsored long-term loans were identified and studied. Involved in the safeguarding of patrimony, they belonged to numerous provincial academies and local scholarly societies. At the museum, they provided a local history lesson related to French national history. They had to cope with locally specific issues, particularly financial restrictions and local politics, but succeeded in fashioning a new way of working that was agreed to by ail colleagues in provincial institutions as well as French national museums, such as the musée du Louvre, when museology was created.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.