Les mangeurs urbains burkinabè, entre satisfaction et sécurisation alimentaires

par Raphaëlle Heron

Thèse de doctorat en Sociologie. Anthropologie

Sous la direction de André Guichaoua.

Le président du jury était Jean-Pierre Corbeau.

Le jury était composé de André Guichaoua, Emmanuelle Cheyns, Pierre Janin, Florence Mouton.

Les rapporteurs étaient Charles-Édouard de Suremain, Isabelle Bianquis-Gasser.


  • Résumé

    Le Burkina Faso, à l’instar d’autres pays sahélo-soudaniens, est touché par le phénomène de crises alimentaires récurrentes. Certaines sont plus médiatisées, notamment lorsque, comme en 2008-2009, elles touchent également les citadins qui voient leur pouvoir d’achat se restreindre fortement. Les recherches académiques et les travaux experts portant sur l’alimentation dans ces contextes sont marqués par un prisme médical-nutritionnel et rationnel-cartésien, privilégiant l’analyse des caractéristiques biologiques et sanitaires de l’alimentation et de ses contraintes économiques, au détriment d’autres aspects. Cette recherche doctorale en socio-anthropologie de l’alimentation, réalisée auprès des habitants de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso et d’acteurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle présents au Burkina-Faso, cherche à reconsidérer l’alimentation en contexte urbain burkinabè. La mobilisation du schéma de la satisfaction alimentaire, décliné autour de quatre fonctions de l’alimentation (physiologique, mais aussi sociale, identitaire, et sensorielle/hédonique) ainsi que des déterminants matériels et immatériels (socialité et sociabilité), permet d’approcher une vision holistique des systèmes de représentations alimentaires forgées par les individus, éclairant ainsi les pratiques alimentaires, ainsi que les transformations à l’oeuvre dans ces contextes urbains.

  • Titre traduit

    Burkinabè urban eater between food satisfaction and food securitization


  • Résumé

    Burkina Faso, like other Sahelo-Sudanese countries, faces recurrent food crisis. Some are well covered by media, particularly when they also hit city-dwellers who see their purchasing power substantially decrease, as in 2008-2009. Academic or expert researches on food in such contexts are based on a medical, nutritional and rational-Cartesian prism highlighting the biological, sanitary and economic dimensions at the cost of others aspects. This doctoral research in the socio-anthropology of food examines the case of Ouagadougou and Bobo-Dioulasso dwellers, and food and nutritional security actors working in Burkina-Faso. It aims at reconsidering urban Burkinabè food. To do so, I suggest the use of a food satisfaction scheme declining four food functions (physiological, social, identitarian and sensorial/hedonistic) and material and immaterial determinants. This food satisfaction scheme offers a holistic perspective on the food representations systems built by eaters, shinning a new light on food practices and changes in these urban context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.