L'espace énergétique européen : quelle(s) intégration(s) régionale(s)? : réseaux, normes, marchés, politiques, des intégrations à plusieurs échelles?

par Angélique Palle

Thèse de doctorat en Geographie

Sous la direction de Yann Richard.

Le président du jury était Alain Beltran.

Le jury était composé de Yann Richard, Clarisse Didelon, Emmanuel Hache.

Les rapporteurs étaient Magali Reghezza-Zitt, Gilles Van Hamme.


  • Résumé

    Ce travail de recherche propose une analyse des dynamiques d’intégration européenne dans le domaine de l’énergie, appuyée sur plusieurs outils et méthodes de la géographie (analyse par échelles,étude des jeux d’acteurs, cartographie d’analyse et de synthèse), et à travers le prisme des concepts appliqués à l’étude des intégrations régionales. Il s’agit de savoir si ces dynamiques relèvent de la régionalisation des échanges, d’un régionalisme politique ou d’une intégration régionale plus complète.Les spécificités du secteur de l’énergie permettent de faire l’hypothèse d’une structuration de ces dynamiques en plusieurs échelons (technique, normatif, commercial, politique …). Ils caractériserai entre processus de construction d’une région énergétique, notion que l’on cherche à définir.La scène énergétique européenne est complexe et ses équilibres sont en cours de changement. On propose ainsi une cartographie des évolutions de ses jeux d’acteurs et de leurs impacts : transferts de souveraineté, évolution de la gouvernance, rivalités entre acteurs de différentes natures, etc.On pose enfin la question des échelles auxquelles ces dynamiques ont lieu. Si l’Union européenne est une échelle de référence évidente on fait cependant l’hypothèse qu’il existe une échelle plus fine d’intégration, infra européenne mais supra nationale, caractérisée par des groupes de pays voisins. Les relations de complémentarité ou d’opposition qu’entretiennent ces deux échelles doivent alors être étudiées. On cherche ainsi au travers de ces éléments d’analyse à réfléchir à l’existence ou à la construction possible d’un modèle spatial pour ces dynamiques d’intégration énergétique européennes. Sont-elles théorisées à l’instar de l’intégration monétaire ? Et si oui sur quelle base ? On s’interroge également sur leurs impacts et sur la cohérence à terme des objectifs que l’Union européenne leur assigne, notamment en ce qui concerne la problématique de la sécurité d’approvisionnement.

  • Titre traduit

    The european energy space : what dynamic(s) for regional integration(s)? : networks, norms, markets, policies, a multiscale process?


  • Résumé

    This research project analyses the European dynamics of integration taking place in the energy domain. It relies on various tools used by geography (such as scale analysis, study of the interaction between players, analytical and synthetic cartography, etc.) and uses the conceptual framework of the studies on regional integration. One of the purposes of this work is to identify whether these dynamics can be considered as a regionalisation of exchanges, a political regionalism or a more complete regional integration. The particularities of the energy sector lead to postulate a layered structure of this integration dynamic. These layers (technical, regulatory, commercial, political …) would characterise the buildingprocess of an « energy region », a notion that this work tries to define. The European energy scene is complex and its balance is currently changing. We propose in thiswork a mapping of its stakeholders interaction evolution and of their impacts : sovereignty transfers,evolutions of governance, rivalries between actors of different nature and interests, etc.We lastly approach these dynamics by asking at which scale they take place. If the European Unionis an obvious scale of reference, we nevertheless suppose that integration happens at a lower level which would be infra European but supra national, bringing together groups of neighbouring countries. The relation between these two levels of integration – either complementarity or opposition – is therefore studied. Through these different elements of analysis, this work proposes a reflexion on the possible existence or construction of a spatial model for the European integration dynamics in the energy sector.Have they been theorised, as the monetary integration has been ? And if yes on which basis ? We alsotry to assess their impact and the coherence of the different goals the EU has set for them, particularly regarding the issue of security of supply.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?