Babylone, ville du roi au premier millénaire av. J.-C.

par Laura Cousin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Francis Joannès.

Soutenue le 26-11-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Bernard Legras.

Le jury était composé de Francis Joannès, Eva Christiane Cancik-Kirschbaum.

Les rapporteurs étaient Dominique Charpin, Brigitte Lion.


  • Résumé

    Au premier millénaire, Babylone est la plus grande ville de Mésopotamie, et est surtout considérée, par les Babyloniens et dans l' historiographie contemporaine, comme la ville des dieux et une ville sacrée de première importance. Face à cette prédominance du fait religieux, l' un des enjeux de ce travail est de s' interroger sur la place laissée au roi temporel, et plus généralement au pouvoir politique, dans la ville de Babylone. Cette thèse s'articule en trois points : comment le roi temporel s' inscrit- il dans la ville du souverain éternel, cité à la topographie sacralisée? En quoi Babylone est-elle au fondement d' une royauté sacralisée ? Et enfin, quelles sont les manifestations concrètes du pouvoir royal temporel dans Babylone ? Fondée sur l' étude d'inscriptions royales commémoratives, de mythes et de documents de la pratique, cette étude permet, ainsi, de revoir et de réapprécier le rôle de Babylone en tant que capitale politique, et tente de parvenir à un rééquilibrage du rôle du souverain temporel à l' intérieur de la ville de Marduk.

  • Titre traduit

    Babylon, City of the King in the First Millennium BC


  • Résumé

    In the first millennium BC, Babylon is the bigest city of Mesopotamia. lt is mostly regarded by the Babylonians and by contemporary historiography as the city of the gods, and as the most important sacred city. Facing this predominance of religion, one of the challenges of this work is to question the place left to the temporal king, and more generally, to political power in the city of BabyIon. This dissertation is divided into three points : how the temporal king fit into thecity of the eternal ruIer, city with sacred topography ? ln what BabyIon is on the basis of a sacred kingship ? And finally, what are the concrete manifestations of the temporal royal power in Babylon ? Based on the study of commemorative royal inscriptions, myths and documents issued from private and institutional archives, the aim of this study is to review and reassess the role of BabyIon as political capital, and attempts to achieve a rebalancing of the role of the temporalsovereign within the city of Marduk.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.