Lost in transition : how can emerging economies leverage gender equality for economic transition ?

par Anna Eliseeva

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Elena Stancanelli.

Soutenue le 13-06-2016

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hippolyte d' Albis.

Le jury était composé de Elena Stancanelli, Estefania Santacreu-Vasut.

Les rapporteurs étaient Sophie Ponthieux, Francesca Bettio.

  • Titre traduit

    Perdus dans la transition : comment les pays émergents peuvent-ils s'appuyer sur l'égalité des sexes pour réussir leur transition économique ?


  • Résumé

    La thèse explore les liens entre l'autonomisation des femmes et la transition économique. Elle examine la manière dont l'augmentation du nombre de femmes travaillant dans le secteur public ou privé peut contribuer à résoudre certains problèmes persistants de transition dans les pays émergents, comme un faible niveau de productivité, d'innovation et de développement humain. La thèse est composée de trois chapitres qui s'appuient sur les modèles économiques de l'égalité entre les sexes et de la transition. Le premier chapitre explore la relation entre la composition hommes-­femmes des entreprises et l'implication des entreprises en question dans des activités d'innovation en Europe de l'Est et en Asie centrale. Le deuxième chapitre établit l'analyse des performances des entreprises, et cherche à déterminer si les PME dirigées par des femmes se comportent différemment de celles dirigées par des hommes dans les pays de l'Europe de l'Est, d'Asie centrale et Russie. Ce chapitre examine en particulier les activités qui permettent d'améliorer la compétitivité des entreprises: l'acquisition de services de développement commercial et l'investissement dans la formation sur le terrain. Enfin, dans le dernier chapitre, j'examine les liens entre le nombre de femmes dans les assemblées législatives des États de l'Inde et l'amélioration de la condition des femmes dans leur famille, mesurée par leur âge lors de leur premier mariage et de leur première maternité. Dans ces trois chapitres, je conclus que l'augmentation de la participation des femmes à tous les niveaux des secteurs public et privé a un effet positif sur les résultats obtenus au niveau de l'entreprise et des personnes.


  • Résumé

    The thesis addresses the links between women's empowerment and economic transition. It examines the ways in which more women working in the public and private sectors could address the persistent problems of transition and emerging economies, such as poor human capital base and low levels of productivity and innovation. The thesis has three chapters which build on the economic models of gender equality and transition. The first chapter explores the relationship between the gender composition of a firm and the firm's involvement in innovation activities in Eastern Europe and Central Asia. The second chapter extends the analysis of firm performance, and investigates whether SMEs owned by women perform differently from SMEs owned by men in Eastern Europe, Central Asia and Russia. In particular, the chapter examines activities which enhance firm competitiveness: acquisition of business development services and investment in on-the-job training. Finally, in the last chapter, I examine the relationship between the number of women in state legislative assemblies in lndia and better family outcomes for women as measured by age at first marriage and childbearing. Throughout the three chapters, I conclude that an increasing participation of women at all levels in the private and public sectors is positively associated with better firm-level and individual outcomes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.