Quels leviers pour une collaboration efficace ? : le rôle de la confiance et de la culture : le cas de la fusion-acquisition entre Air-France et KLM

par Cindy Van den Berg

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alice Le Flanchec et de Anne Gratacap.

Le président du jury était Sophie Mignon.

Le jury était composé de Alice Le Flanchec, Anne Gratacap, Xavier Broseta.

Les rapporteurs étaient Eric Davoine, Astrid Mullenbach.


  • Résumé

    Le mode de développement externe le plus répandu pour faire face à l’environnement changeant des entreprises (Jacob et Poitras, 2015) est la fusion-acquisition (Meier et Schier, 2012). L’objectif principal des fusions-acquisitions est souvent la recherche de synergies. Or, pour réaliser les objectifs de la nouvelle entité, les individus doivent collaborer afin de créer l’efficacité collective qui permettra d’ajouter de la valeur au travail réalisé (Morin, 2015). Néanmoins, dans la littérature scientifique, nous ne retrouvons pas les déterminants de la collaboration interindividuelle.Cette thèse propose un modèle de recherche intégrant les différents déterminants de la collaboration. Elle accorde une attention particulière à la mesure de l’influence de la confiance et de la culture sur l’efficacité de la collaboration. À l’appui d’une étude empirique qualitative fondée sur 44 entretiens et d'une étude quantitative reposant sur 301 réponses, les deux effectuées au sein d’Air France-KLM, nous avons pu montrer que la confiance et la culture ont une influence particulière lorsqu’il s’agit de l’efficacité de la collaboration.Notre étude confirme, dans un premier temps, l’importance de l’efficacité de la collaboration en montrant qu’elle détermine pour 68 % la réalisation des objectifs. Ensuite, nous observons que la confiance est l’élément essentiel pour une bonne communication et une forte cohésion sociale, qui expliquent à leur tour ensemble 58 % de l’efficacité de la collaboration. Ainsi, nous constatons que la confiance interpersonnelle influence l’efficacité de la collaboration de manière indirecte. Cela est aussi le cas pour la culture. La distance hiérarchique au sein de la culture d’entreprise et l’évitement de l’incertitude au niveau de la culture nationale ont une influence négative sur la confiance et la cohésion sociale. De même, nous remarquons qu’il existe également une influence indirecte de la culture des individus sur l’efficacité de la collaboration.

  • Titre traduit

    Which leverls for an efficient collaboration ? : the role of trust and culture : the case of the fusion-acquisition between Air-France and KLM


  • Résumé

    Merger-acquisition is the most widespread mode of external development for dealing with the changing environment of business (Jacob and Poitras, 2015). The main objective of a merger-acquisition is most often seeking for synergies. However, in order to achieve the objectives of the new entity, individuals must work together to create collective efficiency that adds value to the work they realize (Morin, 2015). Nevertheless, we find no studies in the scientific literature on how to promote effective inter-individual collaboration after a merger-acquisition.This PhD proposes a research model integrating the various determinants of collaboration and pays particular attention to the extent of the influence of trust and culture that play, according to the existing literature, an important role in the effectiveness of inter-individual collaboration. The results of a qualitative study, based on 44 interviews, and a quantitative study, based on 301 questionnaires, that are both realized at Air France-KLM, allow us to see that trust and culture have an important and indirect influence on the effectiveness of collaboration.Our study confirms firstly the importance of studying inter-individual collaboration by showing that its effectiveness determines 68% of the realization of the objectives of the organization. Secondly, we observe that trust is essential for good communication and strong social cohesion, which in turn account for 58% of the effectiveness of collaboration. Thus, we remark that interpersonal trust influences the effectiveness of collaboration indirectly. This is also the case for culture. Power distances in corporate culture and avoidance of uncertainty in national culture have a negative impact on trust and social cohesion. Since social cohesion and communication determine the effectiveness of collaboration, we could conclude that cultural aspects influence the effectiveness of collaboration indirectly.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.