Edmund Husserl e Ernst Cassirer : un confronto tra le Logische Untersuchungen et Substanzbegriff und Funktionsbegriff

par Andrea Carroccio

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gianna Gigliotti et de Jean-François Lavigne.

  • Titre traduit

    Edmund Husserl et Ernst Cassirer : une comparaison entre les Logische Untersuchungen et Substanzbegriff und Funktionsbegriff


  • Résumé

    La thèse que nous présentons concerne une comparaison entre les figures de Edmund Husserl et Ernst Cassirer. L’intérêt qui meut cette thèse est ce de voir comme les deux courants de pensée, le phénoménologique et le néo-critique, se sont rapprochée beaucoup (surtout par rapport à Natorp et Husserl), pour prendre après deux chemins différents. D’abord la thèse veut se concentrer sur le rapport entre Husserl et Cassirer, en analysant la correspondance entre les deux, qui sont repérables dans l’édition des manuscrits de Cassirer par Meiner et dans les Dokumente de la Husserliana, ainsi que les manuscrit husserliens. Toutefois, il faut accéder au domaine des notions fondamentales pour montrer les problèmes cruciaux de comparaison entre les deux philosophes. La théorie de l’abstraction est au centre de la thématique de la formation des concepts, parce que le passage de l’expérience individuelle au concept universel représente un problème bien difficile à résoudre. Husserl et Cassirer, l’un comme l’autre, reprennent le thème de la querelle des universaux pour critiquer les théories empiristes de l’abstraction, bien que les résultats soient différents. Afin d’éclairer les structures fondamentales de la conscience, la thèse renvoie à deux points : le rapport entre le général et le particulier et le problème de l’individualité.

  • Titre traduit

    Edmund Husserl and Ernst Cassirer : a comparison between the Logische Untersuchungen and Substanzbegriff und Funktionsbegriff


  • Résumé

    The doctoral thesis focuses on a confrontation between two philosophers: Edmund Husserl and Ernst Cassirer. The aim of this thesis is to analyse how the phenomenological and the neo-Kantian movements were well close together at a first time (most of all in the persons of Natorp and Husserl), and how they took different directions afterwards. At the beginning, the thesis stresses the relations between Husserl and Cassirer by analysing the correspondence that we can find in the edition of Cassirer’s Opera omina by Meiner, or in the Husserliana – Dokumente and the manuscripts of Husserl. Nevertheless, we concentrate on the main notions of the two philosophers to show which problems we have to face in order to compare the philosophical thought of the two philosophers. The theory of abstraction is a central point of the formation of the concepts, because the passage from the experience of individuals to the universal concept is a very difficult problem to solve. Husserl and Cassirer converge on the problem of universals in order to critique the empiricist theory of abstraction, even if their results are different. So as to clarify the fundamental structures of consciousness, the thesis refers to two points: the relation between general and particular, and the problem of individuality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.