Comment devient-on "victime" ? : le cas de surirradiés en milieu hospitalier

par Florian Pedrot

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Annie Collovald et de Sarah Ghaffari.

Le président du jury était Brigitte Gaïti.

Le jury était composé de Emmanuel Henry.

Les rapporteurs étaient Yannick Barthe, Lilian Mathieu.


  • Résumé

    À partir d’une étude de cas d’accidents médicaux – les surirradiations de patients traités par radiothérapie survenues dans les hôpitaux d’Épinal et Toulouse, révélées en 2006-2007 – cette thèse examine les effets des précédentes crises sanitaires sur l’action publique en santé et sur les mobilisations de victimes. Au croisement d’une sociologie politique, des problèmes de santé publique, du droit et des mobilisations, elle montre que ces précédents pèsent désormais sur les acteurs d’un drame sanitaire. Parce qu’elles surgissent après d’autres affaires où les acteurs politiques ont été mis en cause judiciairement par des victimes, ces surirradiations donnent lieu à des anticipations. Pour le personnel politique, il s’agit d’éviter leur transformation en crise sanitaire et politique. Devançant les journalistes dans l’accès aux accidents, il obtient un alignement du traitement médiatique sur sa propre définition, au prix de la victimisation des patients. Mais tous les patients ne se reconnaissent pas victimes et, en dépit de la publicisation des accidents et d’un droit de la responsabilité médicale favorable, un travail de réalisation des surirradiés en victimes a été nécessaire. L’intervention d’acteurs du droit – les avocats – a été indispensable pour faciliter la naissance d’associations de victimes et pour mettre en valeur les causes de leur état. Ces avocats transforment la cause en canalisant les griefs des victimes jusqu’au procès. En s’appuyant sur des archives de presse et administratives, des entretiens, des questionnaires, des observations, la thèse propose l’analyse paradoxale de la nonémergence d’une crise sanitaire et sa transformation en affaire judiciaire.

  • Titre traduit

    How do you become a « victim » ? : the case of radiation overdoses in hospital


  • Résumé

    This thesis is a case study based on medical malpractice records of radiation overdoses of patients treated by radiation therapy at both Épinal and Toulouse hospitals, revealed in 2006 and 2007. This thesis studies the effect of previous health crisis regarding the publicly funded national healthcare system and victims’ mobilizations. At the intersection of the sociology of politics, public health issues, law and social mobilizations, this thesis demonstrates how the above come into play in creating a sanitary crisis. Because this happens after other sanitary affairs where the politicians have been accused by victims in trials, these overdoses are anticipated. Politicians want to avoid a possible future sanitary and political crisis. Anticipating the role of journalists on the issue of medical malpractice, politicians manage therefore to align the media coverage towards their own definition, at the cost of turning the patients into victims. However, not all patients recognize themselves as victims and despite the fact that medical malpractices have become public knowledge and medical liability and medical malpractice laws are favourable towards victims, the victimisation of overdose patients is needed. The intervention of law professionals – lawyers – was necessary to establish victims' associations and to highlight the causes of their state. These lawyers transform the cause by channelling the victims' claims to trial. Based on media and administrative archives, as well as interviews, questionnaires and observations, this thesis analyses the paradoxical non-emerging health crisis and its transformation into a court case.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.