La réception de la philosophie de Malebranche en France au XVIIIe siècle : métaphysique et épistémologie

par Angela Ferraro

Thèse de doctorat en Philosophie

Under the supervision of Denis Moreau et de Carlo Borghero.

Soutenue en 2016

in Nantes , under the authority of École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) , in a partnership with Université Nantes-Angers-Le Mans - COMUE (autre partenaire) .


  • Résumé

    En étudiant la réception de cinq aspects majeurs du malebranchisme dans les domaines de la métaphysique et de l’épistémologie (la physiologie mécaniste, l’inconnaissabilité de l’âme, la définition de l’essence divine et la théorie de la vision en Dieu, le problème de l’existence des corps, le modèle de la légalité naturelle et son rapport avec l’occasionnalisme), ce travail vise à mettre en valeur la contribution aussi large que variée que les idées de l’oratorien ont donnée à la naissance et au développement des Lumières. Il s’agit de montrer que la richesse de la réflexion malebranchiste, attestée notamment par la Recherche de la vérité, lui a permis de faire longtemps référence et d’alimenter des courants de pensée différents, voire opposés, tels le matérialisme et le spiritualisme, le déisme et l’athéisme, le scepticisme et l’empirisme. En accordant une grande importance à l’encadrement historique des lectures considérées, on s’intéresse au rôle que Malebranche a joué dans des processus capitaux de l’époque, dont la transformation de la métaphysique en théorie de la connaissance, la sécularisation d’idées théologiques, la mise au point de définitions clés pour la modernité, comme celles de conscience ou de loi. La conformité de la pensée malebranchiste à l’esprit des Lumières apparaît, en outre, grâce à la mise au jour de ses interprétations non seulement philosophiques, mais littéraires et scientifiques. L’idée de réception comme phénomène complexe qui dirige ce travail justifie, enfin, l’insistance sur les croisements ou les superpositions de la postérité de Malebranche et de celle d’autres auteurs ayant marqué le XVIIIe siècle.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to highlight the contribution Malebranche gave to the birth and development of French Enlightenment, by studying the reception of five major aspects of his philosophy in the areas of metaphysics and epistemology, viz. , the mechanistic physiology, the unknowability of the soul, the definition of the divine essence and the theory of the vision in God, the problem of the existence of bodies, the model of natural law and its relation to occasionalism. I try to show that the long lasting success of Malebranche’s thought, especially due to the diffusion of the Search after Truth, made him a reference for different or even opposite schools of thought, such as materialism and spiritualism, deism and atheism, scepticism and empiricism. By attaching great importance to the historical background of every interpretation in hand, I give an account of the role Malebranche played in some landmark events in the history of ideas, including the transformation of metaphysics into a theory of knowledge, the secularization of theological ideas, the development of key definitions to modernity like consciousness and law. Moreover, malebranchism appears to conform not only to the philosophical facet of the Enlightenment, but also to literary and scientific ones. Finally, on the basis of an idea of reception as a complex phenomenon, this work puts emphasis on the crossing or superposition between the interpretations of Malebranche’s thought and the reception of other philosophies that marked the 18th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [387]-425. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.