Une approche d'analyse clinique d'orientation didactique professionnelle des situations de travail "cœur de métier" des assistants de service social en vue de leur formation

par Elisabeth Ollivier

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Isabelle Vinatier.

Soutenue le 14-12-2016

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) .

Le président du jury était Yves Couturier.

Le jury était composé de Nadja Maria Acioly-Régnier.

Les rapporteurs étaient Paul Olry, Philippe Chaussecourte.


  • Résumé

    La formation d'assistant (e) de service social est adossée depuis 2004 à des référentiels et à une prescription (d’alternance de type intégratif La thèse examine les processus d'apprentissage à partir des situations professionnelles et les questions qui se posent aux formateurs de terrain qui accompagnent les débutants dans le métier. Elle se situe dans une perspective interactionniste et historico-culturelle avec l’idée fondamentale que les apprentissages sont d’origine sociale. Nous avons conduit une analyse des contextes du travail puis de « debriefing » formateurs-stagiaires dans le cadre d'une recherche compréhensive dans une orientation théorique de didactique professionnelle (Vergnaud, 1996 ; Pastré, 2011 ; Vinatier, 2009). L'étude des schèmes de médiation des formateurs de terrain montre la complexité des situations du travail et de l'agir professionnel dans leurs contextes. L'élucidation des schèmes montre que les formateurs sont confrontés à plusieurs dilemmes dans leur accompagnement : choisir entre la transmission et ta construction des savoirs professionnels , se positionner proche ou distant des stagiaires. Une co-analyse menée avec eux montre le potentiel d’une reprise réflexive pour le développement de leur pouvoir d'agir, la recherche affirme l'importance de l'analyse des enjeux identitaires et de construction des savoirs dialectiquement liés dans l'exercice du métier. Cette thèse apporte des perspectives pour la formation initiale et continuée.


  • Résumé

    The social worker's training, assistants of social's service, is based since 2004 on frames of reference and on an reaffirmed integrative alternation prescription. The thesis examines the processes of training from professional situations and tne questions that the tutors are facing In their induction. The thesis belongs to an interactionist and constructivist historico-cultural perspective with the fundamental idea that learning has a social origin. We led an analysis of work's contexts then of tutor-trainee debriefings within an theorise understanding orientation and a professional didactic viewpoint (Vergnaud, 1996 ; Pastré, 2011 ; Vinatier, 2009). The tutors's mediation schemes show the complexity of the work-situations and to act it professional. They show that the trainers encounter several dilemmas in their induction : choosing between the transmission and the professional knowledge's construction, positioning themselves close or distant in the relationship with trainees. A co-analyse with them shows the potential of a reflective recovery for the professional's development. The research affirms the importance of the analysis of the identity's existing issues and the knowledge's construction existing issues articulating in workplace. The research brings new perspectives for initial and continued formation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.