La prise en charge dans le discours journalistique et son évolution : le cas des structures BE X TO en anglais britannique contemporain

par Anne-Laure Besnard

Thèse de doctorat en Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de Catherine Collin.

Soutenue le 12-12-2016

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) .

Le président du jury était Agnès Celle.

Le jury était composé de Hamida Demirdache.

Les rapporteurs étaient Pierre Cotte, Raphael Salkie.


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la prise en charge énonciative jans le discours journalistique à travers l'étude de vingt structures BEX TO de l'anglais britannique contemporain dont BE able to, BE expected to, BE likely to, BE forced to, BE hard to, BE said to). Ce~ structures adjectivales et participiales présentent des affinités avec les domaines connexes de la modalité et de I'évidentialité et jouent ainsi un rôle important dans l'articulation de différents points de vue dans les textes journalistiques. Elles appartiennent cependant à un ensemble mal délimité, infra-catégoriel, et posent en ce sens des problèmes de description qui font qu'elles sont très peu abordées dans la littérature. Pour répondre à ce manque, nous proposons une analyse unifiée des phénomènes syntaxiques, sémantiques et pragmatiques mis en jeu car ces expressions quasi-modales dans le cadre de la ihéorie des Opérations Prédicatives et Énonciatives. lia l'élaboration de formes schématiques s'appuyant sur l'analyse d'un corpus d'énoncés authentiques (The Independent 1992-2009), nous démontrons que BEx TO est la trace d'une double opération d'attribution de propriété et de modalisation qui lui confère des propriétés à la fois factuelles et subjectives. Cette ambivalence des structures apparaît comme un facteur d'explication de leur emploi fréquent dans le discours journalistique, où elles contribuent à la mise en place de différents modes de prise en charge en interaction avec leur co-texte. Afin d'éclairer autrement le fonctionnement de ces marqueurs, nous traitons pour finir de leur évolution récente, que nous mettons en regard avec une étude critique de la théorie de la grammaticalisation.

  • Titre traduit

    Commitment in newspaper discourse and its evolution : BE X TO structures in contemporary British English


  • Résumé

    This thesis deals with commitment in newspaper discourse via the case study of twenty BE X TO structures in present-day British English (e.g. BE able to, BE expected to, BE likely to, BE forced to, BE hard to, BE said to). These adjectival and participial constructions are linked to the interrelated domains of modality and evidentiality, and as such they play an important role in the organisation of points of view in news texts. Yet they have been the object of very little research until recently, probably because they belong to an ill-defined grouping of expressions which seem to resist categorisation and pose as a consequence a number of descriptive issues. The goal of the present work is to remedy this void by providing a unified analysis of the syntactic, semantic and pragmatic phenomena involved in the uses of these quasi-modal markers, through the lens of the Theory of Predicative and Enunciative Operations. The schematic forms formulated on the basis of a detailed analysis of the Independent (1992-2009) corpus thus reveal that BE x TO structures are complex operators functioning as markers of property attribution and modalisation at the same time. Because of this double role, they are both factual and subjective, which probably contributes to their high frequency in newspaper discourse. It is also shown that depending on the co-text and the properties of individual structures, they are used by the speaker to express different types of stance or commitment. Finally, the uses of BEx TO structures are put into perspective via a study of their evolution in recent years. The data is considered with respect to grammaticalisation theory in a critical assessment


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.