Trônes vacillants : la représentation de la royauté sur la scène romantique (1820-1840)

par Sophie Mentzel

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Patrick Berthier.

Soutenue le 08-11-2016

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) .

Le président du jury était Olivier Bara.

Le jury était composé de Florence Fix, Roxane Martin.

Les rapporteurs étaient Florence Naugrette, Jean-Claude Yon.


  • Résumé

    Entre 1820 et 1840, alors que la France est gouvernée par des rois, le théâtre, tous genres confondus, choisit de déconstruire ce modèle naguère transcendant, à partir duquel se structurait le théâtre classique. Rois et reines ne sont plus seulement des emplois nobles, des figures hiératiques figées, mais des personnages instables, mobiles, menacés. Tous les symboles qui définissaient la royauté sont ainsi repensés sur la scène romantique au profit de l’esprit de subversion : l’espace, les décors, les accessoires, les emplois théâtraux, dévoilent la fragilité de la royauté. Le théâtre désacralise la fonction royale et endosse une fonction polémique aux yeux de la collectivité. À l’ère du spectaculaire, la représentation de la royauté subit une profonde mutation esthétique, dont les conséquences politiques voire anthropologiques entrent en résonance avec les inquiétudes d’une époque.

  • Titre traduit

    Precarious thrones : representation of royalty on the romantic theatrical scene (1820-1840)


  • Résumé

    Between 1820 and 1840, as France is being governed by kings, theater – regardless the genre – chooses to deconstruct the old transcendantal stage pattern on which classical theather was built. Kings and Queens are not longer noble and static hieratic figures but can also be portayed as unstable and endangered characters. All symbols which once helped portrayed the power of monarchy are being transformed and rethinked on the romantic theatre stage level as well as props, sets, and theatrical roles to reveal the fragility of the royalty. Theater desacralizes the royal function and takes on a polemical function in the eyes of the community. In a time where theater audience is growing - the way royalty is being portrayed on stage- is going through a deep aestetical mutation with political if not anthropological consequences deeply resonates with the fear and worries of an era.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.