Etude de la détérioration valvulaire structurelle des prothèses valvulaires biologiques cardiaques : validation d'une méthodologie adaptée pour estimer son incidence, ses facteurs de risque et son impact sur la survie des patients

par Thomas Sénage

Thèse de doctorat en Biomolécules, pharmacologie, thérapeutique

Sous la direction de Jean Christian Roussel et de Yohann Foucher.

Soutenue le 28-11-2016

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de EA 4275 SPHERE (Nantes) (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Leguerrier.

Les rapporteurs étaient Christophe Bauters, Pierre Joly.


  • Résumé

    Avec une prévalence de plus de 2% des patients âgés de plus de 65 ans, la maladie valvulaire aortique est la principale maladie valvulaire de l’adulte, avec plus de 200000 remplacements valvulaires réalisés chaque année dans le monde. La détérioration valvulaire aortique (SVD) reste le problème majeur des bioprothèses implantées. Cependant, en raison d’une méthodologie inadaptée, son incidence peut parfois être sousestimée. Ainsi, la prothèse SORIN Mitroflow® (modèles LX/12A) semble poser problèmes avec plusieurs cas décrits de SVD précoces. Son incidence reste cependant incertaine. Nous avons cherché ici à estimer son incidence réelle, les facteurs de risque de SVD, et l’impact de la SVD sur la survie des patients. Nous avons tout d’abord utilisé un modèle de Cox étendue, modèle le plus souvent utilisé dans la littérature, et nous avons reporté une incidence anormale de SVD qui était retrouvé comme un facteur important de mortalité. Le Mismatch Patient-Prothèse restant débattu dans la littérature comme facteur de risque potentiel de SVD, un modèle original utilisant les scores de propension au sein d’un modèle multi-état, a été proposé pour confirmer ou non cette hypothèse. Enfin, après une extension du suivi, nous proposons une analyse multivariée au sein d’un modèle multi-états de type illness-death pour une estimation moins biaisée de l’incidence et de l’impact de la SVD dans notre cohorte.

  • Titre traduit

    Structural valve deterioration of bioprosthetic heart valves


  • Résumé

    With a prevalence of 2% of patients older than 65 years old, the aortic valve stenosis is the main valvular heart disease with more than 200000 aortic valve replacement worldwide. The structural valve deterioration (SVD) remains the major flaw of implanted bioprostheses. However, due to methodological pitfalls observed in the current literature, its incidence may be underestimated. As an example, a true concern appeared lately concerning the Mitroflow® valve (SORIN group, Model LX/12A), with very early SVD observed in serval centers. Indeed, the true incidence of SVD for this valve remained unclear in the literature. We sought here to assess precisely the SVD incidence, the associated risk factors, and its impact on the patient survival. First, we used a extended Cox model, as the more frequent model used in published studies, and we reported an unusual and early SVD rate. Secondly, the Patient-Prosthesis Mismatch is still debated as a risk factor of SVD and we carried out an original model using propensity scores (IPW: Inverse probability weighting) in a multistate model to answer this question. At last, with an updated follow-up, we handled the intervalcensoring and competing risk through a multivariable illness-death model for interval censored data in order to get a better estimation of the true incidence of SVD and its impact in our cohort.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.