Ionesco et la narration : Formes, fonctions et enjeux de l'incursion de la diégésis dans le théâtre ionescien

par Marc Rettel

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Luc Fraisse.


  • Résumé

    Selon la définition classique, le théâtre est action et parole en action : « c’est une imitation faite par des personnages en action et non par le moyen d’une narration » (Aristote, Poétique, 1449b). Or, force est de constater que le théâtre d’Eugène Ionesco déroge à ce précepte et constitue une entorse à la conception aristotélo-hégélienne du genre fondé sur le primat du dialogue et la représentation de conflits entre personnages. La diégésis sous toutes ses formes – récits stricto sensu, mais aussi récits protopoétiques, descriptions et portraits – y abonde. Si le glissement modal devient systématique, la narration continue à être conditionnée par le contexte mimétique. Néanmoins, le cadre spatio-temporel s’en trouve foncièrement fragmenté, les notions d’intrigue et d’action mises à mal ou supplantées, sans que cette esthétique dramatique ne devienne pour autant épique au sens brechtien. Dans la prolongation des écrits non fictionnels de Ionesco, la narration est à la fois une trace du processus d’écriture et un moyen d’investigation ; elle devient le creuset d’une quête à la fois identitaire et mystique.

  • Titre traduit

    Ionesco and the narrative : Forms, functions and issues of the intrusion of diegesis in the theatre of Eugène Ionesco


  • Résumé

    According to the classical definition, theatre is conceived as action and words in action : “it represents men in action and does not use narrative” (Aristotle, Poetics, 1449b). The theatre of Ionesco, however, clearly bends the rules of the aristotelo-hegelian primacy of dialog and representation of conflicts between characters. It is rich in diegesis in all its forms – storytelling, protopoetic narrative, descriptions and portraits; the shift in modes becomes systematic. Nonetheless, narrative is conditioned by the dramatic, mimetic framework. But space and time are fragmented, the concepts of plot and action undermined, without the aesthetics of Ionesco becoming epic in the Brechtian sense. Prolonging the non fictional writings of Ionesco, narrative in his theatre is to be considered both as a trace of the writing process and a means of investigation, located at the crossroads between a search for identity and a quest for mysticism.

Autre version

Ionesco et la narration : Formes, fonctions et enjeux de l'incursion de la diégésis dans le théâtre ionescien


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Service Commun de Documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Ionesco et la narration : Formes, fonctions et enjeux de l'incursion de la diégésis dans le théâtre ionescien
  • Détails : 2 vol. (1582p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.