Generalized anxiety disorder in the elderly : role of bio-environmental factors and genetic vulnerability

par Xiaobin Zhang

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Marie-Laure Ancelin.

Le président du jury était Sébastien Guillaume.

Le jury était composé de Marie-Laure Ancelin, Sébastien Guillaume, Bruno Aouizerate, Wissam El-Hage, Karine Pérès, Karen Ritchie.

Les rapporteurs étaient Bruno Aouizerate, Wissam El-Hage.

  • Titre traduit

    Anxiété généralisée du sujet âgé : rôle des facteurs bio-environnementaux et de la vulnérabilité génétique


  • Résumé

    Le trouble anxieux généralisé (TAG) est un problème majeur de santé publique. Il est fréquemment sous ou mal diagnostiqué, notamment chez les personnes âgées. Il est souvent comorbide et source d’incapacité et présente un faible taux de rémission complète. Malgré des conséquences socio-économiques et sanitaires importantes, les recherches sur les déterminants du TAG en population générale âgée restent limitées. L'objectif de cette thèse était d’étudier les caractéristiques cliniques et étiologiques du TAG à partir de l'étude prospective ESPRIT, constituée de 2259 personnes âgées de 65 ans et plus et examinées à 6 reprises pendant 12 ans.La prévalence du TAG des 6 derniers mois était de 4,6 %, 14% des cas présentant une comorbidité avec une dépression majeure et 35% avec une phobie mais les facteurs associés sont différents. Au cours des 12 ans de suivi, 8,4% des participants ont présenté un TAG incident (10 pour 1000 personnes-années), qui était un premier épisode dans 80% des cas. Plusieurs facteurs prédictifs de TAG ont été identifiés à partir de modèles statistiques multivariés : le sexe féminin, la survenue d’événements de vie stressants récents ou anciens (pendant l’enfance), certaines maladies chroniques (troubles respiratoires, cognitifs, arythmie et insuffisance cardiaque, dyslipidémie, adiposité) et troubles psychiatriques (dépression majeure, phobie, antécédents de TAG). Certains variants génétiques des récepteurs adrénergiques augmentent le risque de TAG (mais pas de phobie) et peuvent moduler l'effet des événements stressants. Le TAG apparaît comme un trouble affectif multifactoriel lié au stress résultant de facteurs de risque proximaux et distaux et cliniquement distinct des autres troubles psychiatriques majeurs de la personne âgée.Ce travail apporte de nouvelles connaissances sur les déterminants du TAG avec des implications cliniques en termes de diagnostic et d’étiologie. Il pourrait permettre le développement de stratégies originales de prévention et d'intervention chez le sujet âgé, avec des conséquences majeures en santé publique.


  • Résumé

    Generalized anxiety disorder (GAD) is a major public health concern. It is frequently under-recognized or misdiagnosed, especially in the elderly. It is associated with high comorbidity and disability, and a low rate of full remission. Despite substantial socioeconomic and public health consequences, there has been little research to identify GAD determinants in general elderly populations. The aim of this thesis was to provide a deeper understanding of the clinical characteristics and risk factors for GAD in late life from the prospective ESPRIT study of 2259 community-dwelling French elderly (aged 65 years and over) examined six times over 12 years.The 6-month current prevalence of GAD was 4.6%, 14% of the cases were comorbid with major depression and 35% with phobia but the factors associated with these disorders differed. During the 12-year follow-up, 8.4% of the participants experienced incident GAD (10 per 1000 person-years) of which 80% were first episodes. Multivariate statistical models showed that the main predictors for late-life GAD were being female, reporting recent and childhood adverse life events, having chronic physical (respiratory disorders, arrhythmia and heart failure, cognitive impairment, dyslipidemia, and adiposity), and mental (major depression, phobia, and past GAD) disorders. Specific genetic variants of adrenergic receptors increase the risk of GAD (but not phobia) and moderate the effect of adverse life events. GAD can be characterized as a multifactorial stress-related affective disorder resulting from both proximal and distal risk factors, and is clinically distinct from other major psychiatric disorders in the elderly.This work provides new knowledge on GAD determinants with clinical implications for diagnosis and etiology. It could also contribute to developing novel preventative and intervention strategies in the elderly, with major potential consequences for overall health and daily functioning.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.