Impact de la structure de propriété sur les stratégies de marché et la performance et le risque financiers : Une approche multisectorielle

par Sandra Challita

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Patrick Sentis et de Philippe Aurier.

Soutenue le 14-12-2016

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) et de MRM Montpellier Research in Management (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse explore la relation entre la structure de propriété coopérative ou actionnariale avec les stratégies de marchés, et la performance et risque financiers. Elle couvre trois terrains d’études appartenant à des secteurs différents : (1) Les PME françaises, (2) le secteur viticole français et (3) les institutions financières américaines, en adoptant à chaque fois une approche comparative avec des données empiriques. Elle contribue à la littérature existante en ayant une vision transversale entre le marketing et la finance tout en considérant la structure de propriété via des échantillons de données représentatifs. Selon les résultats, les coopératives ont un niveau de performance financière plus faible (excepté les institutions d’épargne américaines) et un risque financier moins élevé (excepté les unions de crédit américaines) que les structures actionnariales. De plus, elles détiennent un niveau plus élevé de capitaux propres leur permettant d’amortir les chocs. En effet, les coopératives adoptent des stratégies de marché différentes. Le type de marque a été étudié dans le secteur viticole montrant que les coopératives optent pour des marques collectives alors que les entreprises actionnariales préfèrent les marques privées. Dans le secteur des institutions financières, dépendamment du type de structure, des segments de clientèles sont préférés et l’approche de relation client est différente. Quant à la relation entre la structure de propriété et les stratégies de marché d’une part et la performance et risque financiers d’autre part, les résultats montrent que les stratégies de marché peuvent influencer la performance financière. Néanmoins, le principal facteur qui affecte la réduction du risque est la structure de propriété coopérative indépendamment des stratégies de marché choisies.

  • Titre traduit

    Impact of ownership strucutre on marketing strategies and on financial performances and risk : A multisectoral approach


  • Résumé

    This thesis explores the relationship between ownership structure (cooperative versus investorowned), market strategies as well as financial performance and risk. It tackles three databases in three different sectors: (1) French SMEs, (2) French wine sector (3) and financial institutions in the USA, along with a comparative methodology using empirical data. It contributes to the existing literature through a transversal approach between marketing and finance, in the framework of cooperatives with significant samples of data.Results show that cooperatives have lower levels of financial performance (except thrifts) with lower financial risk (except credit unions) compared to investor-owned firms; cooperatives have higher level of capitalization allowing them to face economic crises. Moreover, cooperatives adopt different market strategies. Research in the wine sector show that cooperatives tend to choose collective branding whereas investor-owned firms prefer private brands. As for financial institutions, business lines and relationship lending approaches vary according to ownership structures. In terms of the relationship between ownership structure and market strategies on one hand, and financial performance and risk on the other, results show that market strategies can affect financial performance while the main factor reducing the risk is cooperative structure.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.