Les contributions des salariés aux médias sociaux dans le cadre de leur présence numérique et de celle de leur entreprise

par Wassim Mimeche

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Bernard Fallery et de Florence Rodhain.

Soutenue le 30-11-2016

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .

Le président du jury était Marc Bidan.

Le jury était composé de Bernard Fallery, Florence Rodhain, Marc Bidan, Pierre-Michel Riccio.

Les rapporteurs étaient Marc Bidan, Pierre-Michel Riccio.


  • Résumé

    Ce travail décrit les logiques et les processus des contributions des salariés sur les médias sociaux, pour analyser les relations et les enjeux entre la présence numérique des salariés et celle de l'entreprise. La thèse fait appel à un cadre conceptuel pluridisciplinaire : théorie du don et les théories du capital social et du capital symbolique pour analyser la logique sous-jacente de la contribution, les notions d’ordre de l’interaction et de genres de contribution pour appréhender le processus de la contribution et enfin, les notions de présence numérique et de gouvernementalité pour aborder les enjeux de la contribution. La posture interprétativiste justifie une méthodologie de recherche qui repose sur trois approches complémentaires : une étude exploratoire, six études de cas et une étude Delphi. Les résultats desdifférentes études menées montrent que la contribution des salariés aux médias sociaux repose principalement sur une logique de légitimation de la "figure du contributeur", que le processus de contribution se concrétise dans un répertoire des "genres de contributions" et que les "traces numériques" définissent les enjeux de la présence numérique des salariés et de l'entreprise.

  • Titre traduit

    Employees’ contributions to social media in the context of their own numerical presence and that of their company


  • Résumé

    This work describes the logic and the processes of employees’contributions on social media in order to analyze the relationships and issues between their own numerical presence and that of their company. Our thesis is based on a multidisciplinary framework: we mobilized the the gift theory as well as the theories of social and symbolic capital in order to understand contribution logic, the notions of interaction order and contribution genres in order to understand the contribution process and, finally, the concepts of numerical presence and governmentality in order to address the contribution issues.Our research methodology adopts an interpretativist approach, based on three complementary studies: an exploratory study, six case studies and a Delphi study. The results show that employees’ contribution to social media is primarily based on a logic of legitimizing the "figure of the contributor", the contribution process materialized in a repertoire of "contributions genres" and that "digital traces" define the challenges of the numerical presence of employees and that of their company.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.