La coopétition dans les petites entreprises : le cas des agences immobilières

par Benjamin Mira

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Frédéric Le Roy et de Marc Robert.

Soutenue le 09-12-2016

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) et de Montpellier Research in Management / MRM (laboratoire) .

Le président du jury était Rachel Bocquet.

Le jury était composé de Frédéric Le Roy, Marc Robert, Rachel Bocquet, Gilles Guieu, Wojciech Czakon, Olivier Torrès-Blay.

Les rapporteurs étaient Gilles Guieu, Wojciech Czakon.


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche est d’étudier la coopétition dans les petites entreprises. La coopétition est un sujet de recherche depuis vingt ans maintenant. Cette stratégie fait particulièrement l’objet d’un nombre croissant de publications depuis la fin des années 2000. La coopétition apparaît dans la littérature comme une stratégie paradoxale porteuse de performances mais également de risques pour les entreprises. Ces risques peuvent réduire la performance des entreprises ou bien conduire à l’échec de cette stratégie. Un management de la coopétition apparaît donc comme primordial pour bénéficier pleinement des avantanges de cette stratégie. Cependant, la plupart des études ont été conduites dans des grandes entreprises. Nous ne savons que très peu de choses sur la coopétition dans les petites entreprises. De par la spécificité des petites entreprises d’une part, et la multiplication des stratégies de coopétition dans les petites entreprises d’autre part, la recherche sur la coopétition dans ces entreprises présente de forts enjeux théoriques et empiriques. Cette étude cherche donc à expliquer comment fonctionne la coopétition dans les petites entreprises, c’est-à-dire à décrire ses modalités, à en définir un management efficace pour gérer les risques coopétitifs et à en évaluer l’impact sur la performance. Nous mobilisons une approche qualitative et une approche quantitative pour répondre à ces questions en étudiant le cas des agences immobilières en France. Les résultats de cette étude montrent que : (1) la coopétition dans les petites entreprises obéit drastiquement à la Loi proxémique ; (2) les principes d’intégration individuelle du paradoxe coopétitif, de séparation organisationnelle et de co-management des activités communes entre coopétiteurs sont nécessaires pour manager les risques coopétitifs ; (3) la coopétition impacte positivement la performance dans un contexte de petites entreprises. Les résultats montrent tout l’intérêt de la coopétition pour les petites entreprises et contribue à la connaissance de la théorie générale de la coopétition.

  • Titre traduit

    Coopetition in small businesses : the case of real estate agencies


  • Résumé

    The objective of this research is to study coopetition in small businesses. Coopetition is a subject of research for twenty years now. This strategy is particularly the subject of a growing number of publications since the late 2000s. Coopetition appears in the literature as a paradoxical strategy bringing performance but also risks for companies. These risks may reduce the performance of companies or lead to the failure of this strategy. A particular management of coopetition appears as crucial to fully benefit from the avantanges of this strategy. However, most studies have been conducted in large companies. We know very little about coopetition in small businesses. On the one hand, because of the specificity of small businesses, and on the other hand, the proliferation of coopetition strategies in small businesses, research on coopetition in these companies has strong theoretical and empirical issues. This study seeks to explain how coopetition works in small businesses, that is to say, to describe its modalities, to define an effective management of coopetitive risks and to assess its impact on performance. We mobilize a qualitative approach and a quantitative approach to answer to these questions by studying the case of real estate agencies in France. The results of this study show that: (1) coopetition in small businesses to drastically obeys to the Proximity Law; (2) the management principles of individual integration of coopetitive paradox, of organizational separation, and of co-management of joint activities between coopetitors are necessary to manage coopetitive risks; (3) coopetition positively impacts the performance in a context of small business. The results show the advantage for small businesses to adopt coopetition strategies and contributes to the knowledge on the general theory of coopetition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?