Effets des facteurs psychosociaux sur la coordination motrice interpersonnelle

par Zhong Zhao

Thèse de doctorat en Sciences du Mouvement Humain - MPL

Sous la direction de Benoît Bardy et de Ludovic Marin.

Soutenue le 25-07-2016

à Montpellier , dans le cadre de EA 4202 - INSERM ERI 25 - Muscle et Pathologies (Montpellier) , en partenariat avec Centre européen de recherche sur le mouvement humain / EuroMov (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’effet de quatre facteurs psychosociaux (attractivité physique, émotion, préférence et similitude morphologique) sur la coordination motrice interpersonnelle. A l’aide de la théorie des systèmes dynamiques, nous avons montré que la façon dont nous nous coordonnons avec autrui dépend de ces quatre facteurs. Plus précisément, nous avons étudié la façon dont ces facteurs pouvaient être considérées comme des affordances sociales permettant d’expliquer l’influence des comportements selon les stimuli psychosociaux. D’autre part nous avons également révélé les mécanismes attentionnels et perceptifs (direction du regard) permettant d’expliquer la nature de la relation entre les propriétés psychosociales et les coordinations motrices interpersonnelles. Nos résultats sont en faveur du concept d’embodiment, d'une manière telle que notre comportement exprime nos processus cognitifs internes. Pour conclure, nous pouvons soutenir que la coordination motrice interpersonnelle pourrait être utilisé comme marqueur comportemental pour évaluer les processus psychosociaux au cours d'interactions sociales.

  • Titre traduit

    The effect of psychosocial factors on interpersonal motor coordination


  • Résumé

    My thesis investigated the effect of four psychosocial factors (physical attractiveness, emotion, likability, and morphological similarity) on interpersonal motor coordination. By adopting the dynamical system approach, we have found that how we behaviorally coordinate with other people was influenced by these four factors. Underlying mechanisms were also explored in the experiments to see whether attention or eye tracking mediated the relation between these psychosocial properties and interpersonal motor coordination. We discussed how these four factors could be viewed as social affordances that afford different coordinated behaviors depending on psychosocial stimuli. Our results are supportive of the embodied concept that cognition is embodied in such a way that our overt behavior manifests inner cognitive processes. In this vein, it is argued that interpersonal motor coordination could be used as behavioral markers to assess psychosocial processes during social interaction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.