L'apostrophe dans les discours parlementaires en France et au Maroc : approche comparative

par Souad El Fellah

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Catherine Detrie.

Soutenue le 18-10-2016

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec Praxiling (Montpellier) (laboratoire) et de Praxiling UMR 5267 / Praxiling (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Rabatel.

Le jury était composé de François Perea.

Les rapporteurs étaient Driss Ablali.


  • Résumé

    L'apostrophe est un marqueur de coénonciation et d'altérité dans le genre du discours les Questions au gouvernement. C'est une entité structurante incorporant soi-même et l'autre dans l'échange pendant l'exercice institutionnel Question / Réponse. Elle conforte la relation interpersonnelle préétablie par et dans la scène institutionnelle en déterminant les types de relations interpersonnelles sous-jacentes qui s'établissent entre les coénonciateurs dans la situation de face-à-face.

  • Titre traduit

    The apostroph in the parliamentary speeches in France and in Morocco : comparative approach


  • Résumé

    The apostrophe is a marker of coenonciation and otherness in the kind of the speech the Questions to the government. It is a structuring entity incorporating oneself and the other in the exchange during the institutional exercise Question / Answer. It consolidates the interpersonal relationship preestablished by and in the institutional scene by determining the types of subjacent interpersonal relationships which are established between the coénonciateurs in the situation of face-to-face discussion


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?