Esquisse d'une théorie de l'identité libérale

par Robert Gautier

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Labussière.

Le président du jury était Luc Vincenti.

Les rapporteurs étaient Saverio Ansaldi, Stéphane Haber.


  • Résumé

    Nous avons d'abord mené une étude de Théorie de la justice et des autres œuvres de John Rawls (Libéralisme politique, Justice et démocratie, Collected Papers, etc.) qui nous offrent un tableau d'une démocratie représentative contemporaine idéale construite sur une version originale du contrat social, un contrat visant le Juste (le Bien laissé à la discrétion de chacun). Cette étude nous permet de dégager les caractéristiques de ce qui définit l'individu libéral (« libéral » au sens de l’usage américain du mot) tel qu'il doit être représenté pour être un contractant plausible à la recherche de ce que sera la justice lorsqu'il aura déterminé les principes fondamentaux de la société. L'identité, libérale, du partenaire de la délibération contractuelle qui concerne les principes constitue le fond de l'identité personnelle de l'individu contemporain, du moins dans la représentation qu'il a de de son identité. Nous avons confronté, dans le cadre de notre perspective, l'identité personnelle induite par le choix d'une thèse contractuelle destinée à la critique de la société démocratique historique telle qu'elle se présente, avec les thèses de M. Sandel et C. Taylor en particulier. Ces derniers critiquent non seulement cette thèse contractuelle rawlsienne, mais surtout, pour nous, l'image qu'elle nous permet d'élaborer de l'identité personnelle comme libérale. L'individu libéral, parce qu'il se représente d'abord et fondamentalement libre, s'attache à des droits (et leurs conditions d'exercice) qu'il se confère et ne s'intéresse que secondairement au Bien. C'est précisément cette auto-représentation du soi qui est rejetée car, par exemple, ce n'est plus le bien visé par l'agent qui est digne de respect, mais l'agent lui-même parce qu'il l'a choisie. Ainsi, la société n'aurait pas à considérer les effets de son choix. Dans notre Esquisse d'une théorie de l'identité libérale, nous nous demandons si elle résiste à ses critiques et, in fine, en quoi consiste la liberté dont le soi libéral pense qu'elle fonde son existence.

  • Titre traduit

    An Outline of a Theory of Liberal Identity


  • Résumé

    We have first led a study of A Theory of Justice and other works by John Rawls (Political Liberalism, Justice et démocratie, Collected Papers, etc.)which offers us a picture of a representative contemporary ideal democracy built on an original version of social contract, a contract aiming at the Just (the Good being left to each individual's discretion). This study gives us the opportunity to release the defining caracteristics of the liberal individual ("liberal" taken in the american use of the word)such as he has to be represented in order to be a plausible contractor in search what is justice going to be once he will have determined the fundamental principles of society. The partner's liberal identity, as he is contracting and deliberating on the principles,establishes the foudation of the contemporary individual's personal identity , at least in the way he represents his identity. We confronted, within the framework of our prospect,the led personal identity by the choice of a contractual theses aimed at a critic of a democratic historical society as it stands, with theses by M. Sandel and C. Taylor, especially. They do not only criticise Rawls' contractual theses, but above all, for us, the image it allows us to built of personal identity as liberal. The liberal individual, because he represents himself first and fundamentally free, links himself to rights (and their conditions of exercise)which he gives himself, and is only secondarily interested by the Good.It is precisely this auto-representation of the self which is rejected, because, e.g., it is not anymore the agent's good aimed at that is worthy of respect but the agent himself becaus he chose it. So, society should not consider the effects of his choice. In our An Outline of a Theory of Liberal Identity, we ask ourselves if it can resist these critics and, in fine, of what liberty, as the liberal self thinks it establishes his life, consists.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.