Perception et vécu subjectif de stigmatisation familiale chez le proche aidant d’une personne ayant reçu le diagnostic de maladie d’Alzheimer (MA)

par Marianna Danko

Thèse de doctorat en PSYCHOLOGIE spécialité Neuropsychologie et psychopathologie

Sous la direction de Marie-Christine Gély-Nargeot et de Stéphane Raffard.

Soutenue le 01-12-2016

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec EA 4556-Laboratoire Epsylon (Montpellier) (laboratoire) et de Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé / EPSYLON (laboratoire) .

Le président du jury était Christiane Arnaud.

Le jury était composé de Carole Fantini-Hauwel.

Les rapporteurs étaient Mireille Bastien Toniazzo, Valérie Igier.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'explorer la stigmatisation perçue liée à la maladie d'Alzheimer (MA) parmi une population d'aidants familiaux (enfants adultes ou conjoints) accompagnant leurs proches (conjoints ou parents) vivant avec une probable MA. Parmi les patients, non seulement, il est examiné les sources de stigmatisation envers les personnes vivant avec une probable MA associées aux réactions émotionnelles et comportementales d'affiliation ou de distance sociale de l'entourage. Mais encore il est observé les facteurs de stigmatisation qui prédisent une variation de leur qualité de vie. Parmi, leurs aidants familiaux, il est étudié les facteurs de stigmatisation qui prédisent une variation de la symptomatologie dépressive et du fardeau de soins. Dans cette relation, il est étudié le rôle modérateur du soutien social. Nos résultats indiquent parmi les patients, que la fréquence des symptômes comportementaux liés à la dépression prédisent les émotions négatives et les comportements de distance sociale de l'entourage. Aussi, nous observons que la qualité de vie du patient varie selon son lieu de résidence. Au domicile, il est observé davantage de comportements de distance sociale venant de l'entourage. Parmi les proches aidants, il est constaté que soutien social modère les effets entre les émotions négatives, les comportements de distance sociale de l'entourage envers le patient, et la symptomatologie, le fardeau de soins des aidants. Mais que le soutien social exacerbe les effets entre les émotions positives de l'entourage et le fardeau de soins. Cette thèse permet d'objectiver la stigmatisation liée à la maladie d'Alzheimer parmi les patients et leurs proches aidants. Les résultats obtenus justifieraient l'élaboration d'actions de communication centrées sur la nécessité du soutien social auprès de l'ensemble des personnes affectées par la maladie d'Alzheimer.

  • Titre traduit

    Perception and subjective experience of family stigmatization among family caregivers caring for persons with the diagnosis of Alzheimer's disease (AD)


  • Résumé

    This thesis aims at exploring the perceived stigmatization towards persons possibly leaving with Alzheimer’s disease among the population of the family caregivers – grown-up children and spouses. Not only do we have observed sources of stigmatizations aimed at patients possibly leaving with Alzheimer’s disease, in relation with emotional reactions and either affiliation behavior, or social distancing from the family and social circle, but we have also observed factors of stigmatization leading to variations in patients’ quality of life. Amongst family caregivers, we have studied factors of stigmatization leading to changes in the associated depressive symptoms and the increased caregiver burden. With respect to the relationship induced, we have given attention to the moderating role of social support. Our results show that, among patients, the negative emotions and the social distancing behavior from social circle can be linked to the frequency of behavioral symptoms related to the depression. With respect to this observation, we show an variation in the patients’ quality of life according to the places they live in. At home, we have noted increased social distancing behavior from the social circle. Amongst the relatives caregivers, we have also noticed that social support has a moderating influence on the effects of negative emotions, the social distancing behavior from the social circle towards the patient, the symptoms and the burden of care felt by the caregivers. However, the social support exacerbates the relation between positive emotions among the relatives and the burden of care. This thesis gives us the opportunity to objectify the stigmatization process with respect to Alzheimer’s disease amongst patients and their relatives caregivers. Our results could open the way to specific communications promoting the necessity for social support in favor of the entire population concerned by Alzheimer’s disease.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.