Espaces publics et action artistique à Montpellier : de nouveaux enjeux culturels pour la ville contemporaine.

par Johana Baticle

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Frédérique Villemur et de Paola Viganò.

Le jury était composé de Youssef Diab, Bruno Queysanne.

Les rapporteurs étaient Cristina Bianchetti, Nicolas Tixier.


  • Résumé

    Cherchant à croiser projets urbain et culturel notre position critique met en avant les tendances principalesqui articulent enjeux culturels et enjeux urbains. Les arts et la culture servent le discours urbain plus qu'ils ne cofabriquentle projet de ville. Aujourd'hui l'art dans la ville se territorialise en un espace qui devient événement. Nousnous appuyons sur l'analyse de situations concrètes, où l'art investit la ville et où les pratiques culturelles migrentdes lieux dédiés (musées, théâtres) vers l'espace public. Notre étude de cas porte sur les pratiques culturelles de etdans l'espace public avec les Zones Artistiques Temporaires (Zat) à Montpellier de 2010 à 2015. D'une part, nousobservons la spatialité et la matérialité de neuf quartiers investis par les Zat, d'autre part, nous qualifions le temps, lemouvement ct l'action en étudiant comment les thèmes artistiques interrogent la ville concrète, l'imagibililé urbaineou encore la ville pratiquée. Enfin nous observons les transformations des espaces publics investis. En mettant enrésonance le projet culturel des Zat ct le projet urbain pour Montpellier il l'horizon 2040 nous cherchons ilproblémariser la possible transformation concrète du milieu urbain par l'action artistique. En imaginant unealternative pour le futur nous cherchons à faire mieux avec moins pour favoriser les expressions de l'art et de laculture mais aussi à agir sur la qualité des espaces à vivre de la ville. Dans l'idée d'une écologie culturelle, la thèsevise un potentiel de requalification des espaces publics en mettant en évidence les leviers d'une diffusion plus largede la culture dans la ville. Nous menons une réflexion sur les supports de cette diffusion autour des espaces pour lesarts et la culture à l'intérieur du projet urbain, mais aussi à travers diverses temporalités, le durable, le temporaire etl'éphémère. Dans un territoire qui révèle de trop grandes disparités, la question de la diffusion culturelle dans unformat d'éducation populaire cherche à atteindre tous les publics. Les pratiques culturelles s'appuient alors sur unespace public média de sa propre constitution ct des spécificités locales mais aussi sur une action artistique qui agitcomme médiateur sur l'altérité des lieux. A la recherche de valeurs symboliques, dans un projet urbain spatial ctsocial, les dimensions éphémère et temporaire sont susceptibles de répondre d'une plus large diffusion culturellemais aussi d'une plus grande acceptabilité grâce à la mobilité et au nomadisme envisagés par les dispositifs. Laquestion du vivre-ensemble est alors entendue au travers des possibilités de communautés éphémères pourintensifier l'urbanité. L'action artistique doit être en mesure de proposer des dispositifs multi-sensoriels visant àinduire des pratiques dans l'espace public. Au travers d'un art de j'espace dans l'espace, avec des esthétiques quipeuvent être temporaires voire éphémères mais surtout qui induisent des pratiques sensibles, il s'agit de proposer descentralités temporaires ct mobiles au travers d'un espace public plus muable.

  • Titre traduit

    Public spaces and artistic action in Montpellier : new cultural stakes for the contemporary city.


  • Résumé

    Seeking to cross urban and cultural projects our critical position highlights the key trends that articulatecultural and urban issues. Arts and culture serve the urban discourse more than they co-produce the city project.Today art in the city temtorializes itself in a space that becomes an event. We rely on the analysis of concretesituations, in which art inveslS the town and cultural practices migrate from dedicated places (museums, theaters) tothe public space. Our case study focuses on cultural practices in the public space as shown by the Temporary ArtisticZones (Zat) in Montpellier from 2010 to 2015. On the one hand, we observe the spatiality and materiality of ninedistricts Ï.nvested by these Zat; on the other hand, we qualify time, movement and action by analyzing how artisticthemes question the concrete city, urban imageabilily, or the practiced city. Finally wc watch the transformation ofthe public spaces investigated. By attuning the Zat cultural project to the urban project for MontpeUier in 2040, weseek to question a possible real transformation of urban environment through artistic action. By imagining analternative for the future we aim to do more witb less in order to encourage expressions of art and culture but also toact on the quality of the city's Uving spaces. Bearing in mind a cultural ecology, the thesis ai ms to the potentialredevelopment of public spaces by highlighting levers ofa wider dissemination of culture in the city. Wc conduct areflection on the supports of this dissemination around spaces for arts and culture within the urban project, but alsothrough various time frames, sustainable, temporary and ephemeral. ln a territory wbich reveals significantdisparities, the issue of cultural diffusion in a popular education format endeavors to reach ail audiences. Culturalpractices are then based on a media public space of its own constitution and local specificities but also on an artisticaction which acts as a mediator on the otherness of places. Searching for symbolical values in a spatial and socialurban project, the ephemeral and temporary dimensions are likely to ensure a wider cultural diffusion but alsogreater acceptability through the mobility and nomadism imagined through these devices. The question of livingtogether is then tacklcd through the possibilities of ephemeral communities aiming to intensify urbanity. Artisticaction must be able to offer multi-sensory devices capable of inducing practices in the public space. Through an artof space inside space, witb aesthetics that can be temporary or even ephemeral but above ail that induce sensitivepractices, it offers temporary and mobile centralities through a public space that is more mutable. ET

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.