Influence du développement phonologique et de l'input sur les premières productions lexicales d'enfants arabophones

par Hacène Bellemmouche

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Agnès Steuckardt et de Fouzia Malki-Reggad.

Soutenue le 01-12-2016

à Montpellier 3 en cotutelle avec l'Université Hadj Lakhdar (Batna, Algérie) , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec Praxiling (laboratoire) et de Praxiling (Montpellier) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse au développement phonologique et lexical précoce d’enfants arabophones d’origine tunisienne. Son objectif est de considérer à la fois l’influence des contraintes articulatoires (maturité phonatoire) et les caractéristiques de l’input (LAE : langage adressé à l’enfant) dans les premières productions lexicales. Le corpus de cette étude longitudinale est constitué de productions spontanées de 8 enfants arabophones qui on été enregistrés à leur domicile en situation de communication naturelle avec leurs mères entre 11 et 24 mois. L’analyse des données collectées s’effectue en deux parties. Dans un premier temps, nous mesurons l’influence des contraintes articulatoires (biomécaniques) en examinant l’évolution de la complexité phonétique des premiers mots en utilisant l’Indice de Complexité Phonétique (ICP) de Jakielski (2000). Dans un second temps, nous tentons d’évaluer les effets de l’input maternel par la fréquence d’occurrence des sons présents dans le LAE. Les effets de ces deux facteurs sont observés en fonction des différents stades de développement. Les résultats découlant de notre analyse montrent que la complexité phonétique des productions enfantines augmente avec l’âge et la taille du vocabulaire. Au cours du développement les enfants produisent des mots de plus en plus complexes mais dont la complexité est toujours inférieure à celle des mots visés (cibles). Les premières réalisations enfantines procèdent ainsi d’une forme de « sélection lexicale » que les enfants semblent opérer en fonction de leur maturité phonatoire. Nous avons observé également que la valeur de la complexité phonétique des mots cibles (LAE) est inférieure à celle des mots adultes, ce qui semble témoigner d’une adaptation des mères aux capacités de l’enfant en produisant des mots dont la forme sonore est simplifiée. Par ailleurs, les inventaires phonétiques établis révèlent que l’acquisition du système consonantique est guidée aussi par l’influence de la fréquence des consonnes présentes dans le LAE. Les consonnes bilabiales, approximantes et nasales ont été acquises plus tôt en raison de leur plus haute fréquence dans le LAE. Les formes des mots produits par les enfants tunisiens semblent être influencées aussi par la langue ambiante (arabe tunisien). Avec l’âge, les enfants tunisiens produisent des mots de plus en plus longs (3 syllabes et plus) composés de différentes syllabes de plus en plus complexes (CVCC, CCVC). Enfin nous avons pu décrire, à travers l’analyse des données collectées, le développement des premières productions lexicales en arabe tunisien qui semblent avoir été plus influencées par la complexité phonético-phonologique que par la fréquence d’occurrence.

  • Titre traduit

    Influence of phonological development and input on the first lexical productions of Arabic-speaking children


  • Résumé

    This Work focuses on early phonological and lexical development of Tunisian Arabic--speaking children. Its aim is to consider both the influence of articulatory constraints (phonatory maturity) and the input characteristics (CDS: Children Directed Speech) on first lexical productions. The data of this longitudinal study consists of spontaneous productions of 8 Arabic-speaking children who have been recorded at home in natural communication environnement with their mothers between 11 and 24 months. Analysis of data executes in two parts. In a first time, we measure the influence of articulatory constraints (biomécanics) by examining the evolution of phonetic complexity of the first words by using the Index of Phonetic Complexity (IPC) (Jakielski 2000). Secondly, we attempt to evaluate the effects of maternal input by the frequency of occurrence of the sounds presents in the CDS. The effects of these two factors are observed according to the linguistic stages of children. Our results show that the IPC children's increases significantly with vocabulary size. Moreover, we showed that although children’s IPC increases with time, its value is always inferior to that of target words. We propose that children’s realizations are the result of some kind of lexical selectivity which is determined by their phonatory maturity. (i.e. words composed of already attested segments in their phonetic inventory). In addition our results reveal that mothers adapt their language to their children’s abilities (i.e. the value of IPC of target words is inferior to that of adult’s words. Otherwise, the phonetic inventory show that the acquisition of the consonant system is also guided by the influence of the frequency of these consonants presents in the CDS. Bilabial consonants, approximants and nasals were acquired earlier because of their higher frequency in the CDS. The shapes of words produced by Tunisian children seem to be influenced also by the ambient language (Tunisian Arabic). With age, Tunisian children produce words increasingly long (three syllables or more) composed of different syllables increasingly complex (CVCC, CVCC). Finally we describe, through analysis of data, the development of the Tunisian first lexical productions that seem to have been more influenced by the phonetic-phonological complexity than by frequency of occurrence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.