Résilience des exploitations agricoles face au changement des pratiques phytosanitaires : Conception d’outils de gestion des risques liés aux pesticides – cas du bassin versant de l’étang de l’or en France

par Oussama Mghirbi

Thèse de doctorat en Geographie et aménagement de l'espace

Sous la direction de Jean-Paul Bord.

Soutenue le 11-10-2016

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec Gouvernance, risque, environnement, développement, dynamiques sociétales et gestion des territoires (laboratoire) et de Gouvernance- Risque- Environnement- Développement / GRED (laboratoire) .

Le jury était composé de Elisabeth Mandart, Ahmed Bouaziz, Philippe Le Grusse.

Les rapporteurs étaient Thouraya Souissi, Michael F. Davie.


  • Résumé

    L’utilisation excessive des produits phytosanitaires provoque des problèmes de santé publique etenvironnementaux du fait de leur toxicité. Dans le cadre de ce travail de recherche interdisciplinaireentre géographie et agronomie, l’objectif est d’analyser la résilience des exploitations agricoles et leurcapacité à faire face au changement des pratiques phytosanitaires. Pour y répondre, nous nous sommesbasés sur la conception d’une méthode d’évaluation des pratiques phytosanitaires à différentes échellesspatiales et d’un modèle technico-économique d’optimisation des traitements phytosanitaires et degestion des risques liés aux pesticides. Ce travail consiste à mettre à la disposition des acteurs duterritoire des outils d’aide à la décision pour une gestion intégrée de l’usage des pesticides au niveaudu bassin versant de l’étang de l’Or au Sud de la France. Cette étude est basée sur l’utilisation deplusieurs outils pluridisciplinaires : les techniques de programmation mathématique, d’analysestatistique et les Systèmes d’Informations Géographiques (SIG), en introduisant des indicateurs agrienvironnementauxde pression phytosanitaire (IFT) et de risque de toxicité sur la santé de l’applicateuret sur l’environnement (IRSA, IRTE), ainsi que des indicateurs économiques. La combinaison de cesindicateurs définit les différentes catégories de résilience des exploitations agricoles et la capacité deleur système de production à faire face au changement de pratiques phytosanitaires. Ce concept derésilience, associé à l’analyse spatiale des indicateurs agri-environnementaux et économiques à l’aided’un SIG, permet de mettre en place des outils génériques d’aide à la décision afin de trouver uncompromis entre les différents acteurs pour faire face aux problématiques de l’iniquité spatiale etsocio-économique de la pollution phytosanitaire diffuse. Les résultats d’analyse multi-échellepermettent la mise en place des stratégies de gestion des risques liés aux pratiques phytosanitaires enfonction de la vulnérabilité du milieu naturel sur un territoire et en assurant des résultats économiquesconvenables aux exploitations agricoles.

  • Titre traduit

    Resilience of farms to plant protection practices change : Tools design for managing pesticide risks - case of the etang de l'or catchment area


  • Résumé

    The excessive use of plant protection products has caused public health and environmental issues dueto their toxicity. As part of this interdisciplinary research work between geography and agronomy, theobjective is to analyse the resilience of farms and their capacity to deal with the change of plantprotection practices. In order to answer this objective, our work is based on the design of a method forassessing plant protection practices at different spatial scales and on a technical-economic model foroptimising plant protection treatment and managing risks related to pesticides. This work consists inproviding territorial actors with decision-support tools for an integrated management of pesticide useat the “Etang de l’Or” catchment area in the South of France. This study is based on the use of severalmultidisciplinary tools: mathematical programming techniques, statistical analysis and GeographicInformation Systems (GIS), by introducing agri-environmental indicators for plant protection pressure(TFI) and risks of toxicity on the applicator’s health and on environment (IRSA, IRTE), and economicindicators. The combination of these indicators defines the different categories of farms resilience andcapacity of their production systems to deal with the change of plant protection practices. The conceptof resilience, combined with spatial analysis of agri-environmental and economic indicators usingGIS, allows implementing generic decision-support tools to find a compromise between the differentactors to deal with problems of spatial inequality and socioeconomic in term of phytosanitary diffusepollution. The results of multi-scale analysis allow implementing management strategies of risksrelated to plant protection practice based on the vulnerability of the natural environment on a territoryand ensuring suitable economic outcomes to farms.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.