Régulation du système nerveux autonome par l’activité physique : relation étroite dans la physiopathologie du vieillissement et la prévention de la morbi-mortalité

par David Hupin

Thèse de doctorat en Biologie et Physiologie de l'exercice

Sous la direction de Frédéric Roche et de Pascal Édouard.

Soutenue le 15-12-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences Ingénierie Santé (Saint-Etienne) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    Une activité physique régulière est une stratégie efficace pour un vieillissement réussi. Quinze minutes d’activité physique par jour pourraient être une dose cible raisonnable chez les personnes âgées saines, atteintes de pathologies chroniques ou reprenant une activité physique régulière. L’épreuve d’effort au sein de la visite médicale de non contre-indication à la pratique sportive doit être réalisée dans le cadre du dépistage du risque cardiovasculaire des sujets âgés de plus de 50 ans. Cette faible dose d’activité physique requise freinerait la diminution physiologique de la régulation du système nerveux autonome et réduirait de manière significative la morbi-mortalité cardiovasculaire notamment. Ainsi, une augmentation progressive de ces 15 min pourrait leur permettre de se rapprocher des 150 minutes d’activité physique recommandées par semaine. La promotion de l’activité physique visant à diffuser le message : « même un peu c’est bien, évidemment plus c’est mieux » pourrait permettre d’encourager les sujets âgés à remplacer leurs périodes d’inactivité physique et de sédentarité par des périodes mêmes courtes d’activité physique. L’optimisation de la régulation du système nerveux autonome par l’activité physique pourrait être une des clés de réponse à la recherche d’une thérapeutique non médicamenteuse pour bien vieillir.

  • Titre traduit

    Autonomic nervous system regulation by physical activity : close relationship in the physiopathology of aging and in the prevention of cardiovascular morbidity and mortality


  • Résumé

    A regular physical activity is an effective strategy for successful aging. Fifteen minutes of physical activity per day could be a reasonable target dose for healthy older adults, chronically ill or physically active. Exercise ECG in pre-participation screening should be performed for subjects over 50 years of age. This low dose prevents the physiological decrease of autonomic nervous system and significantly reduces mortality. Small increases in physical activity may enable some older adults to incorporate more moderate activity and thus get closer to the current recommendations. The promotion of physical activity with the spread of the message: “If more may be better, even a little is already good” could encourage older adults to substitute sedentary lifestyle by physical activity, even of short duration. Autonomic nervous system regulation by physical activity may be one of physiological explanations for the efficiency of physical activity in the prevention of morbi-mortality (mainly cardiovascular) and prevention of aging. Autonomic nervous system regulation by physical activity might be key for successful aging.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.