Contribution à l'étude de la restauration de la musique à l'église au xixe siècle au prisme de l'expérience de Félix Clément (1822-1885)

par Amélie Porret-Dubreuil (Porret)

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Denis Herlin et de Cécile Davy-Rigaux.

Soutenue le 19-10-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) , Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'expression contemporaine (Saint-Etienne) (laboratoire) et de Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de recherche sur l'Expression Contemporaine / CIEREC (EA 3068) (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Reynaud.

Le jury était composé de Rémy Campos, Katherine Ellis, Vincent Petit.


  • Résumé

    L'étude de la musique à l'église au XIXe siècle est une thématique de recherche en plein essor. Depuis quinze ans, lesrecherches menées ont permis d'appréhender ce large sujet et d'ouvrir les perspectives de recherche qui en découlent,mais une part de cette thématique reste encore à explorer. En effet, le mouvement de restauration de la musique d'égliseest à ce jour peu abordé de façon singulière.Notre objectif étant de mettre en évidence l'étendue du champ de recherche, musicologique et pluridisciplinaire liée àl'étude de ce mouvement, Félix Clément est apparu être une entrée appropriée. Bien que n'étant pas chef de file, Clémentsemblait s'engager dans toutes les voies qui s'ouvraient à lui pour aborder et développer la question de la restauration dela musique à l'église.Dépassant le domaine du religieux, Clément fait montre, dans son travail de restaurateur du chant liturgique et selon sesdifférentes approches, d'une réelle acuité d'esprit et prend bien en considération toute la complexité d'une telleentreprise. Surtout, il permet d'intégrer le mouvement auquel il appartient dans le flux historiographique, sociétal,politique et cultuel et d'en révéler toute la profondeur. li ouvre la voie de plusieurs axes de recherches liés à l'étude de larestauration du chant liturgique de sorte qu'un vaste paysage du mouvement se dépeint au seul regard de ses activités.Notre étude s'applique à replacer les démarches de Clément dans leur contexte afin d'en dégager le rapport àl'environnement politique et cultuel et de définir l'importance et les retombées de ses travaux.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of 19th century church music restoration through the experience of Felix Clément (1822-1885)


  • Résumé

    19th century church music is a research area that is greatly expanding. The last 15 years of research has Iead to a better understanding of this expansive subject, but much remains to be examined. ln particular, the 19th century French Church Music Restoration Movement has yet to be studied in its own right.Our goal was to demonstrate the breath of the musicological and multidisciplinary research opportunities related to this movement, and Félix Clément emerged as an ideal starting point. Although he was nota principle leader, he was involve in ail areas of the Church Music Restoration Movement that were open to him. Beyond the field of religion, Clément revealed a real insight, through his work as a Iiturgical chant restorer and his different methodological approaches, and understood the entire complexity of the field. Above all else, his experience allows for a deeper understanding of the societal, political, religious and historiographical currents involved in this kind of work. His work opens the door to many research possibilities relating to the study of the restoration of Iiturgical chant in such a way that an entire field is revealed by looking at his activities. Our study attempts to place the work of Clément in their context in order to extract the political and religious relationship and to define the importance and Iegacy of his work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.