Rôle de la communication acoustique dans l’organisation des soins biparentaux chez les oiseaux : étude chez le diamant mandarin (Taeniopygia guttata) et la mésange charbonnière (Parus major)

par Ingrid Boucaud

Thèse de doctorat en Biologie et physiologie animale

Sous la direction de Clémentine Vignal.

Soutenue le 15-01-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences Ingénierie Santé (Saint-Etienne) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) et de Ecologie et neuro-éthologie sensorielles (Saint-Etienne) (laboratoire) .

Le président du jury était Nicolas Mathevon.

Le jury était composé de Clémentine Vignal, Claire Doutrelant, Alexandre Roulin, Blandine Doligez, Tudor Ion Draganoiu.

Les rapporteurs étaient Claire Doutrelant, Alexandre Roulin.


  • Résumé

    Les soins biparentaux impliquent que mâles et femelles travaillent ensemble et ajustent leur comportement l’un à l’autre. De nombreuses études théoriques et empiriques se sont intéressées à la façon dont un parent réagit face à une augmentation ou une diminution de l’effort parental de son partenaire. Mais très peu se sont intéressées aux mécanismes qui permettent cet ajustement. C’est chez les oiseaux qu’on trouve le plus d’espèces à soins biparentaux. Parce que ce sont des animaux qui produisent beaucoup de sons, la communication acoustique pourrait jouer un rôle dans l’organisation des soins parentaux. Le but de cette thèse est de contribuer à vérifier cette hypothèse en comparant deux espèces d’oiseaux qui diffèrent dans la façon dont le mâle et la femelle se partagent les soins parentaux. Chez le diamant mandarin, le mâle et la femelle participent tous les deux à l’incubation des oeufs tandis que c’est la femelle seule qui se charge de cette tâche chez la mésange charbonnière. Cette dernière est alors nourrie en partie par le mâle. Chez ces deux espèces, j’ai d’abord observé en milieu naturel dans quels contextes les parents communiquent avec des sons au nid etquelle est la structure de leurs échanges vocaux. J’ai pu ainsi formuler des premières hypothèses sur les fonctions de cette communication. J’ai ensuite testé expérimentalement une de ces hypothèses pour chaque espèce. Chez le diamant mandarin, j’ai montré que la communication au nid permet aux parents de se partager le temps d’incubation. Chez la mésange charbonnière la communication au nid permet à la femelle d’indiquer ses besoins en nourriture au mâle. La communication acoustique joue donc bien un rôle dans l’organisation des soins parentaux chez ces deux espèces et pourrait être un élément clef dans les études futures s’intéressant à l’ajustement de l’effort parental entre les mâles et les femelles

  • Titre traduit

    The role of acoustic communication in organizing biparental care in birds : a study in the zebra finch (Taeniopygia guttata) and the great tit (Parus major)


  • Résumé

    Biparental care involves that male and female work as a team and each individual adjusts its behaviour to that of its partner. Many theoretical and empirical studies have investigated how each parent adjusts its behaviour to an increase or a decrease in the parental effort of its partner. But fewer have explored the mechanism allowing this adjustment. Biparental care is widespread in birds. Because birds are vocal animals, acoustic communication may play a role in organizing parental care. The aim of this thesis is to contribute to answer this question by comparing two bird species that differ in sex roles during parental care. In the zebra finch, both male and female incubate the eggs, whereas in the great tit, the female incubates alone and is partly fed by the male. In both species, I first observed in which contexts parents communicate with sounds at the nest and described the structure of their vocal exchanges. This allowed me to formulate hypotheses on the functions of this communication. Then, I experimentally tested one of these hypotheses for each species. In the zebra finch, I demonstrated that communication at the nest allows the pair to share incubation time. In the great tit, communication at the nest allows the female to communicate her needs for food to her mate. Acoustic communication thus plays a role in organizing parental care in these two species and could be a key factor in future studies on the adjustment of parental effort between males and females


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.