La carte et la fable. Stevenson, modèle de la fiction latino-américaine (Bioy Casares, Borges, Cortázar)

par Raphaël Luis

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Florence Godeau.

Soutenue le 26-09-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Jean-Paul Engélibert.

Le jury était composé de Jean-Paul Engélibert, Annick Louis, Eric Dayre, Jean-Claude Laborie.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Engélibert, Annick Louis.


  • Résumé

    La reconnaissance internationale de la littérature latino-américaine au XXe siècle a souvent été interprétée par la critique comme le résultat de l’influence du Modernisme, notamment du fait de la lecture, par les auteurs latino-américains, de James Joyce et William Faulkner. Certains auteurs du continent, pourtant, suivent des stratégies différentes : Borges, Bioy Casares et Cortázar utilisent les fondements de la littérature de genre (fantastique, policier, horreur, roman d’aventures) pour opérer une reconfiguration des équilibres entre le champ littéraire et les injonctions politiques, nationales et culturelles. Dans cette optique, le travail de Robert Louis Stevenson sur les publics populaires et le croisement des genres peut être vu comme une référence idéale, du fait de sa complexité et de son souci constant d’expérimentation. Cette étude a donc pour objectif de proposer une comparaison de ces stratégies, en utilisant les outils conceptuels et théoriques de la littérature mondiale. Stevenson, de cette manière, pourra apparaître comme un modèle herméneutique pour penser et résoudre certains dilemmes géographiques et littéraires.

  • Titre traduit

    The Fable and the Map. Stevenson, a Model for Latin American Fiction (Bioy Casares, Borges, Cortázar)


  • Résumé

    The international recognition of Latin American literature during the twentieth century has been interpreted by critics as a result of a Modernist influence, mainly through the reading of James Joyce and William Faulkner. Some Latin American writers, though, pursued other strategies : Bioy Casares, Borges and Cortázar used the foundations of popular literature (fantastic, detective or horror literature, adventure novel) to reconfigure the relations between the literary field and the political, national and cultural injonctions. For that purpose, Robert Louis Stevenson’s work on popular audience and generic hybridity at the end of the Victorian era can be seen as an ideal point of reference, thanks to its complexity and constant experimentation. The aim of the present study is to analyse this process using world literature’s conceptual and theorical tools. Stevenson can thus be seen as a model to think and resolve some geographical and literary dilemmas.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.