La politique d'arabisation, enjeu multidimensionnel de pouvoir en Algérie : l'exemple du système éducatif de 1962 à 2000

par Sarah Ait Hamou

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Brigitte Vassort-Rousset.

Soutenue le 10-06-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale de droit (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Lahouari Addi.

Le jury était composé de Brigitte Vassort-Rousset, Lahouari Addi, Stéphane Valter, Jamil Sayah, Taoufik Bourgou, Henri-Hassan Sahloul.

Les rapporteurs étaient Stéphane Valter, Jamil Sayah.


  • Résumé

    La politique d’arabisation commune aux trois pays du Maghreb,a été beaucoup plus problématique en Algérie.En effet,le cas algérien attire particulièrement l’attention dans la mesure où l’équation sociolinguistique demeure irrésolue. Les récentes évolutions en matière linguistique à l’exemple de la reconnaissance de la langue berbère,Tamazight,comme langue officielle, montrent en effet que la question linguistique n’est pas un acquis, mais aussi que celle-ci est fortement liée au pouvoir politique.C’est dans ce cadre que nous avons choisi d’appréhender la politique d’arabisation algérienne de 1962 à 2000 en tant qu’enjeu multidimensionnel,avec pour exemple l’arabisation du système éducatif algérien afin d’en mesurer les conséquences sur l’ensemble du système algérien.Cette thèse s’articule autour de deux parties.La première partie pose les jalons de la construction de l’Etat algérien,à travers une rétrospective historique allant de l’Algérie précoloniale à l’Algérie contemporaine.Dans cette partie, deux chapitres sont abordés,le premier portant sur la genèse du système politique algérien à travers lequel sont analysés les principes et fondements de l’Etat algérien et sa formation nationale;et le second est consacré à la construction identitaire algérienne autour de la politique d’arabisation et particulièrement de la généralisation de l’utilisation de la langue arabe, et dans lequel a été questionné le rapport entre politique d’arabisation et édification nationale et identitaire.D’autre part, dans une deuxième partie traitant des usages politiques de l’arabisation en Algérie,un premier chapitre empirique a été traité afin de cerner la politique d’arabisation de façon plus pragmatique, notamment à travers son application dans l’enseignement algérien; et enfin dans un second et dernier chapitre,c’est la politique d’arabisation au cœur du pouvoir algérien et la mise en exergue des dynamiques, des enjeux et des luttes de pouvoir que cette politique a fait naître qui sont étudiés. Dans cette perspective, nous nous sommes interrogés sur le rôle et la fonction de la politique d’arabisation dans la construction nationale et étatique algérienne, et plus globalement dans l’édification du système politique algérien. En d’autres termes, il s’agit de déconstruire les liens entre une politique dite linguistique et le pouvoir qui l’a mise en place en retraçant l’évolution historique de la politique d’arabisation algérienne depuis l’indépendance du pays en 1962 jusqu’en 2000.L’on verra ainsi comment cette politique est présentée d’abord comme une politique linguistique, puis comme une politique identitaire et idéologique pour enfin se révéler être une politique de pouvoir et véritable enjeu de luttes entre les différentes factions au pouvoir.Ainsi,d’un point de vue strictement théorique,nous avons utilisé une approche constructiviste, de construction nationale mais aussi identitaire,en nous appuyant sur des théoriciens tels qu’Anthony D.Smith,Ernest Gellner,Benedict Anderson,Adrian Hastings,ou encore Juan Linz. Du point de vue idéologique,la politique d’arabisation relève clairement de l’idéologie arabo-musulmane dans laquelle s’inscrit explicitement l’aile conservatrice du parti unique FLN (Front de libération nationale) qui l’a instaurée.A partir de là,nous avons questionné le rapport de la politique d’arabisation à l’idéologie arabo-musulmane.Ce sont donc tous ces éléments, politiques, idéologiques et identitaires qui donnent naissance à la mise en place d’une succession importante de lois d’arabisations.Parmi elles,la principale est la loi n°91-05 portant généralisation de l’utilisation de la langue arabe qui a connu de nombreux bouleversements.Tout cela montre à quel point,la politique d’arabisation a été un processus lent,discontinu,parfois fragile,mais surtout qu’elle a été davantage au cœur de luttes de pouvoir,en servant ce dernier qu’une politique linguistique à proprement parler servant la langue arabe et la population arabophone.

  • Titre traduit

    The arabization policy, a multidimensional power issue in Algeria : the example of educational system from 1962 to 2000.


  • Résumé

    The arabization policy is a common policy to the three countries of Maghreb,Morocco,Tunisia and Algeria.However,it has been more problematical in Algeria than in the two other countries. Actuallly,the algerian case is interesting to study because of the fact that the linguistic equation is still challenging and remain unresolved.The latest evolutions in the linguistic field,as the example of the recognition of the berber language,Tamazight,as an official language,show that this topic cannot be considered as an acquis,and above all that it’s an issue that is very much tied to political power.In that context,we’ve chosen to discuss the arabization policy from 1962 to 2000 as a multidimensionnal issue,with the example of the educational system in order to give a more valid measure of its impact on the algerian system as a whole,the political,social and economic system as well as the ideological,linguistic and cultural one.This thesis is structured around two parts.The purpose of the first part is to establish the foundations of the construction of the algerian state,through an historical retrospective from the pre-colonial period to the post-colonial one.In this part,two chapters are submited.The first one deals with the algerian political system’s genesis into which the principles and foundations of the algerian state and its national formation;the second chapter focuses on the algerian identity building around the arabization policy and especially the generalization of the utilization of the arabic language,it questions the link between arabizaion policy and national and identitary building.On the other hand,the second part is about the political purposes of the arabization policy in Algeria in which the first chapter is empirical in order to get a clear understanding of the pratical side of the arabization policy,particularly in the educational system;and finally the second and last chapter is about arabization and power,it comes to include arabization policy in the heart of the algerian power and to point out the dynamics,the issues,concerns and struggles that are involved by such a policy.When we look at that perspective,we have questioned the role and function of the arabization policy in the algerian state and national building,and more generally in the edification of the algerian system and its particular characteristics.In other words,it is about deconstructing the links between a policy known as linguistic and the power that established it,by tracing the historical evolution of the arabization policy since Algeria’s independance in 1962 to 2000.Thus,we have seen how the arabization policy has been first presented as a linguistic policy,then as an identity policy and finally has proven to be a power policy and a real power game and struggle.In this way, from a strict theorical point of you,we’ve first presented a constructivist approach of a national building and identity building,by using theorists’ references such as those of Anthony D.Smith,Ernest Gellner,Benedict Anderson, Adrian Hastings,and Juan Linz.From an ideological point of view,arabization policy goes to arab-islamic ideology into which explicitly fit the conservative faction of the single party NLF(National Liberation Front)which has initiated it.The arab-muslim orientation is begining to dawn at the first sign of algerian nationalism.From there,the relation between arabization policy and arab-muslim ideology has been questioned.All these facts,political,ideological and identity ones set up a series of arabization laws. Amongst them,the main one is the law n°91-05 on the generalization of the utilization of the arabic language which has experienced difficulties.All of this points out how much arabization policy has been a very long process,discontinuous,and fragile.But especially,we have proved that arabization policy has been more a power issue serving the algerian political regime than a linguistic policy serving arabic language and population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.